Au cinéma en ce moment, avant le film et après la publicité, il y a un court métrage promotionnel de 3 minutes sur Béziers. Il est signé Marc Gérard, qui est un photographe bourré de talent et d'invention, mais là, franchement, c'est la cata.

Par Clo.

Ça commence bien pourtant, comme un polar, qui abuserait peut-être un peu des plans fixes macro, mais ça crée le suspens, et après c'est parti ! C'est un déferlement d'images remplies d'effets à la mode :
- prise de vue par drone,
- accélération du temps (ça s'appelle timelapse et hyperlapse, pour ceux qui croiraient être revenus au temps du cinéma muet)
- des ralentis, et même des ralentis inversés (en particulier lors d'une scène à l'effet comique certainement pas voulue : les gens reculent au ralenti devant les Galeries Lafayette... effrayés par le miracle ménardien ?)
- des effets de zoom façon flash de folie.
- on n'oublie pas le clipping des jeux vidéos (apparition soudaine d'un élément du décor).
- un peu de djitter volontaire quoique occasionnel (tremblement de l'image).
- et un peu de morphing pour le fun (déformation de l'image).
- Et bien sûr, sur certaines séquences on laisse le focus peaking en état (coloration des plans nets), ça fait moderne comme on dit à Béziers.

 Je vous passe les moments où plusieurs de ces techniques sont employées en même temps.

Béziers vue comme un jeu vidéo, avec un mescladis de musique du même acabit que l'image : disco de chantier, bruits d'eau, synthé rageur et voix d'anges.

Il a dû confier la prise de vue à son assistant, celui qui a la maladie de Parkinson, et puis le montage et la post production à l'autre, celui qui fait des crises d'épilepsie.

Il y a pourtant dans tout ça, un beau moment de calme et de cinéma : la découverte des fresques médiévales de l'impasse de la Notairie, dans les vieux quartiers, où on retrouve les qualités du photographe, mais c'est tout.

Le commanditaire de cette chose est anonyme, même si on entre aperçoit un bref moment le logo de la ville.

Franchement, Béziers méritait beaucoup mieux que ce sabotage promotionnel.