Oints de la doctrine jupitéro-berno-macronienne, nous suggérons à notre municipalité d'ouvrir une loterie « pour la rénovation des écoles maternelles et élémentaires de Béziers »....

Par Khan Did 

Les con-tribuables biterrois, « invités » à financer par leurs impôts le journal de Béziers, les dorures de vierges, les frais de justice de leur cher maire, ses travaux pharaoniques et sa Grande Roue (on a la grandeur où on peut) pourraient en conscience suppléer aux insuffisances d'entretien par la mairie de ses écoles maternelles et élémentaires. Béziers ajouterait ainsi à son brillant palmarès le titre de capitale mondiale de la privatisation macronienne du patrimoine éducatif.