Après les attaques toréristes qui avaient coûté la vie à beaucoup d'entre eux, les taureaux éprouvèrent le besoin de se réunir par groupes dans leur pâturage. Chacun y allait de son interprétation:

Par Marcel Orwell


" Il est clair – intervint l'un d'eux – que nos ennemis sont les catholiques radicalisés qui défilent en procession avant de passer à l'action pour nous massacrer …
- Oui – l'interrompit un autre – il est temps de fermer les églises intégristes où les prêtres s'expriment en latin pour échapper à la vigilance de nos services de renseignement …
-  D'accord ! – le coupa un petit taureau chétif qui imaginait cacher son insignifiance en jouant toujours les provocateurs – mais il faut aussi rétablir les contrôles à la frontière espagnole, car c'est d'Espagne que viennent ces traditions sanguinaires ...
-  Et bombarder le Vatican qui forme ces intégristes ! " surenchérit un troisième.


Le sentiment d'impuissance généré par les attaques toréristes laissait la place au besoin de désigner un ennemi. Fidèle à son habitude, c'est le moment que choisit Stentor, un vieux taureau qui ne ratait aucune réunion, pour marquer son désaccord et tonitruer son couplet sur le capitalisme. Personne ne chercha à le contredire et tous le laissèrent terminer son intervention puis les échanges reprirent alternant propos hispanophobes et christianophobes.


À quoi bon intervenir dans un débat où les passions l'emportaient sur la réflexion ? C'est ce que devait penser Edwy, ce vieux taureau au regard malicieux qui avait gardé la fougue de sa jeunesse et aurait aimé élever le débat :
" Fermer la frontière espagnole !" – pensait-il – " Ce n'est pas d'Espagne que viennent les toréristes qui ont tué tant des nôtres, l'un d'eux est même originaire de Béziers ! Et d'ailleurs de plus en plus de villes et même de provinces espagnoles ont réussi à mettre fin aux massacres toréristes. Quant à bombarder le Vatican parce que des fanatiques se réclament du catholicisme … C'est de la folie. Il n'est écrit nulle part dans la Bible qu'il faut éliminer les taureaux. Ceux qui s'en réclament pour commettre leurs exactions instrumentalisent la religion tout comme le FN instrumentalise Jeanne d'Arc qui n'est pour rien dans leur délire xénophobe."


" Cette ville, c'est vraiment n'importe quoi – songeait-il – il est interdit d'y étendre du linge aux fenêtres mais nous agiter des draps rouges devant les naseaux, et en public, non. Qui se demande pourquoi ces jeunes deviennent toréristes ? Pourquoi des gens nés en France s'en prennent-ils à nous ? "


Edwy n'en pouvait plus de se taire et de ruminer dans son coin, il se leva pour s'adresser à tous les groupes : " Mes amis, si des filles, parfois jeunes, se couvrent la tête d'une cornette, pourquoi les stigmatisons-nous ? Si des jeunes gens souhaitent se promener dans les rues en collants et habits chatoyants, pourquoi les pointons-nous du doigt ? Sommes-nous incapables, nous les taureaux, de comprendre qu'en agissant ainsi nous préparons le terreau qui fera d'eux des toréristes ? Ils se cherchent une place dans une société qui ne leur en offre aucune. Ils sont malléables et se laissent manipuler.

Ce n'est pas en Espagne ni dans les églises intégristes qu'ils se fanatisent, c'est chez eux, sur internet. Fermer les frontières et les églises intégristes ou renvoyer à Rome les curés traditionalistes ne changera rien. Réfléchissons et agissons ensemble ! Nous sommes des taureaux, pas des moutons dont le sort est encore moins enviable que le nôtre car eux se font décimer lors de n'importe quelle fête religieuse, chrétienne, juive ou musulmane."


Un silence poli fit suite à l'intervention d'Edwy car si beaucoup de taureaux le respectaient peu le comprenaient, mais aucun n'aimant être comparé à un mouton, nul ne reprit la parole, pas même le petit chétif ...