1editorialLes 50 ans de la feria à Béziers méritaient un dossier car ce rassemblement (qu'il soit apprécié ou pas) façonne l'identité biterroise. Identité tauromachique bien sûr, mais pas seulement. Les identités sont des constructions, elles ne sont jamais neutres, elles sont toujours en mouvement. Elles sont façonnées par les humains qui les utilisent, façonnées par les politiques publiques qui les financent. C'est pourquoi dans ce dossier nous vous proposons de nous interroger sur les identités fabriquées pendant le temps de la feria. 

Les biterrois ont longtemps pu se reconnaître dans un des aspects de la feria (la musique, la carrière équestre, une bodega, le village occitan. . .). Même s'ils n'en partageaient pas la globalité. Cette sorte d'identité à la carte des 46 premières années et remise en cause depuis l'élection d'une municipalité d'extrême droite. Depuis 4 ans la feria glisse vers une fête religieuse, familiale et tauromachique à fréquentation et à périmètre restreint. Extrême droite qui pose, pour l'année prochaine, la question d'une feria réservée aux biterrois.

252

Et puis comme ce numéro 25 d'En Vie A Béziers est un numéro d'été nous vous emmènerons en Sicile ou des coopérateurs proposent d'autres expériences que celles du rejet et de l'abandon. Vous trouverez aussi nos brèves d'actualité locales, internationales, nos rubriques. Le lien avec RPH pour écouter notre émission radio mensuelle. Pour septembre le comité de rédaction se retrouve pour vous proposer un nouveau site plus interactif et pour préparer la nouvelle émission radio. D'ici là nous vous souhaitons une bonne découverte de ce numéro, un bon été. . . Et nous vous donnons rendez vous début octobre 2018 pour le numéro 26 d'EVAB. 


253