Dimanche 10 avril, pour le 1er tour des élections présidentielles, Jean Castex a fait un aller-retour en Falcon (avion privé du gouvernement) pour aller voter à Prades (près de Perpignan),  soit une distance totale de 1600 kms. Et ce, alors que Jean Castex n’est resté sur place que deux heures.

Ce voyage a émis autant de CO2 qu’un Français en 6 mois et coûté 10 000€ au contribuable.

Un collectif citoyen a décidé de l’interpeller (une pétition est en ligne) pour lui demander de prendre en compte les enjeux écologiques, et de faire une procuration pour les prochaines fois !

(Source Reporterre