Les immigrés ont un niveau de vie médian inférieur de 25 % à celui des non-immigrés. Leur taux de pauvreté approche les 31 % contre 13 % pour les personnes nées en France.

Les immigrés ont un niveau de vie médian mensuel de 1 358 euros (après impôts et prestations sociales), contre 1 812 euros pour les non-immigrés, soit 25 % de moins selon les données 2018 de l’Insee. Leur taux de pauvreté approche les 31 % contre 13 % pour les personnes nées en France.

Cet écart masque des différences selon le pays d’origine. Les personnes nées en Afrique ont un niveau de vie médian mensuel de 1 199 euros, contre 1 622 euros pour celles originaires d’un pays d’Europe.

(Source Observatoire des Inégalités)