Depuis quelques années, les panneaux photovoltaïques pullulent dans les champs. La condition à ces installations ? Que quelques brebis continuent de pâturer dessous… Le monde paysan étant encore dubitatif, le service marketing de l’agro-industrie sort de son chapeau « l’agrivoltaisme », pour faire croire aux bienfaits de l’association entre animaux, cultures et panneaux métalliques. Et puisque ce n’est jamais assez, les espaces naturels et forestiers sont aussi concernés. Si plus de 200 projets ont été autorisés en 2021, de nombreux collectifs refusent de voir leurs campagnes couvertes de panneaux.

(Source L'empaillé)