Les dettes publiques sont des instruments permettant de discipliner les gouvernements et de les maintenir dans la logique du système capitaliste. Et cela devient de plus en plus aigu.

Par exemple, dans le contexte de la pandémie en Europe et aux États-Unis, afin de payer des dépenses publiques plus élevées, ils ont eu recours à l’augmentation de la dette au lieu d’augmenter les impôts sur les secteurs les plus riches. Au niveau mondial, on constate aussi une explosion de la dette.

Et maintenant, au nom du remboursement de cette même dette, une nouvelle offensive de réformes structurelles est proposée, cela concerne le « marché » du travail, le financement et l’âge des retraites, le système de protection sociale, etc.

(Source CADTM)