Nous les avions reçus il y a quelques mois dans notre émission radio mensuelle sur RPH. Les membres de l’association Air Sain Montimas qui luttent depuis plusieurs années contre les odeurs pestilentielles de la décharge de St Jean du Libron entament un nouveau combat. Les jus de décharge appelés lixiviats s’infiltrent depuis plusieurs décennies dans le sol et polluent les réserves d’eau qui s’y trouvent. La nappe d’eau menacée en l’occurrence est celle du bassin versant du Libron qui s’étend sur 450 km2 et sur 20 communes : du biterrois à l’étang de Thau. Aggravant cette situation, les riverains de la décharge ne sont pas connectés au réseau d’adduction et sont astreints à l’alimentation par forages. Pendant ce temps le maire de Béziers et président de l’agglomération installe des nouveaux casiers de stockage.

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.