Béziers va-t-il connaître le même destin qu’Orange ? C’est la question qui se pose à un mois des élections départementales. Comme à Orange où une famille règne sur quelques cantons, les Ménard peuvent aussi l’emporter dès le premier tour sur les 3 cantons biterrois. La probabilité est renforcée par le vraisemblable taux élevé d’abstention, par la non-présentation de candidats de droite, par la non-concurrence du RN. Comme à Orange la mécanique à l’œuvre semble être celle de la féodalisation du pouvoir.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.