Un camion qui recule et qui casse 3 statues c’est un incident. Que ces 3 statues soient des originaux du sculpteur Injalbert abandonnées dans une allée de la même Villa c’est un accident ! Cet oubli municipal confirme - si besoin était- le peu de prise en compte de la culture à Béziers entre la Médiathèque dont le budget est diminué d’un tiers, et les musées biterrois qui étaient déjà fermés avant l'arrivée du Covid. La Villa Antonine a pourtant obtenu le label Maison des Illustres en janvier 2020, label qui est censé aider à la conserver. En plus c’est pas faute d'avoir été prévenu, puisqu’en 2019 l’original de la statue de La Bacchante au biniou du même Injalbert avait été mutilée par un automobiliste en centre-ville. Pour une municipalité qui a obtenu le titre de ville d’art et d’histoire ça fait beaucoup ! C'est pas les tenants d'une idéologie forte qui demandent que les mauvais élèves soient sanctionnés ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.