Les élections au conseil communautaire de 2020 sont des élections à haut risque. Sur l’ensemble de l’agglomération, aux élections européennes de 2019, le FN / RN a obtenu 39,2 % des votes et arrive largement en tête. Sur certaines communes il dépasse la barre des 40% comme à Cers (47,5%), Valras (46,7%), Villeneuve les Béziers (45%), Lieuran les Béziers (43,1%) . . . Certes, l’abstention massive pèse sur ces pourcentages et on peut difficilement comparer deux types d’élections, mais il est évident que l’agglomération biterroise peut basculer à l’extrême droite.

par Didier

Les élections au conseil communautaire de 2020 sont des élections à haut risque. Sur l’ensemble de l’agglomération, aux élections européennes de 2019, le FN / RN a obtenu 39,2 % des votes et arrive largement en tête. Sur certaines communes il dépasse la barre des 40% comme à Cers (47,5%), Valras (46,7%), Villeneuve les Béziers (45%), Lieuran les Béziers (43,1%) . . .

Certes, l’abstention massive pèse sur ces pourcentages et on peut difficilement comparer deux types d’élections, mais il est évident que l’agglomération biterroise peut basculer à l’extrême droite.

Le résultat final dépendra bien sur de l’offre politique et de la mobilisation citoyenne, mais on peut déterminer à l’avance ce qui va peser dans ce scrutin :

-Les listes que pourra déposer (où pas !) le FN / RN dans chaque commune,
-Les alliances secrètes ou publiques qui pourront être nouées entre le maire de Béziers et des candidats dans toute l’agglomération,
-Des alternatives locales au ralliement à l’extrême droite qui pourront être proposées.

Dans ce qui va ressembler à un brouillage des intentions de vote pour la présidence de l’agglomération, une question doit être systématiquement posée dans les réunions publiques de chaque liste dans toutes les communes :

"Rejoindrez-vous la majorité d’extrême droite de R. Ménard au prochain conseil d’agglomération ?

Quelles assurances donnez-vous à vos électeurs ?"

Le risque majeur dans les communes de l’agglomération étant que ceux qui n’auront pas posé cette question préventivement, pendant les élections municipales, se trouvent privés de leur vote.

Avec une conséquence à la clé : la bascule de l’agglomération à l’extrême droite !

 

 

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.
Plus d'informations Ok