Trumpinou poursuit son chemin de croix électoral régional. Après avoir tenté d’être adoubé par Louis Aliot, il se retrouve obligé de courtiser le candidat officiel du RN, Jean Paul Garraud. Ce Garraud-là Trumpinou et Trumpinette ne le sentent pas. Venu de nulle part, il a été choisi pour être tête de liste en Occitanie et il est présenté par Marine pour être ministre de la Justice en cas de victoire en 2022. L’horreur intégrale pour les Dupont et Dupont de l’extrême droite qui se retrouvent doublés, marginalisés, au niveau local, régional et national.

La plus vindicative est Trumpinette. Elle voue une véritable aversion à cette étoile montante du RN. Elle tourne et retourne sans cesse la même question : « Comment peut-on être nul et monter aussi vite dans le RN ? ». Cette question en suit automatiquement une autre : « Pourquoi pas moi ? ». Elle a certes un début de réponse, les frasques érotico politiques de Trumpinou n’ont pas aidé à sa promotion. Mais reconnaître ces frasques serait reconnaître la responsabilité de Trumpinou et ça elle ne le peut pas. Elle préfère se voir comme une victime. Du coup elle rumine seule dans son coin : « Et dire que je suis une juriste internationale, que j’ai siégé au tribunal de la Haye, que je suis une experte mondiale ». En comparaison le Garraud n’a fait qu’une carrière de magistrat en province et le voilà propulsé tête de liste et éventuel ministre de la Justice. Elle se demande ce que les Le Pen attendent d’elle : qu’elle quitte Trumpinou ? qu’elle s’excuse publiquement ? qu’elle demande pardon ? Trumpinette broie du noir à son tour. Elle ne sait pas comment sortir de cette impasse politique. Pour autant elle reste encore fidèle à Trumpinou; elle espère simplement, bêtement, que le vent va tourner pour elle et pour lui.Gare au gorille

Trumpinou lui, boit le calice jusqu’à la dernière goutte. Ces élections régionales sont un calvaire. Louis Aliot l’a renvoyé vers Jean- Paul Garraud pour négocier une place sur sa liste. Au mieux Garraud lui propose de conduire la liste départementale et en plus il le fait tomber de haut. Ce Garraud-là incarne tout ce qu’il n’aime pas au RN. Pendant qu’il fait des ronds de jambes pour séduire les élus de LR, Garraud, fait le coup de poing avec Aurélien Pradié tête de liste LR aux régionales. Le pugilat a eu lieu dans les studios de FR3 à Toulouse dans le cadre de l’émission ‘’Dimanche en politique ‘’. Un dimanche qui n’était pas le jour du seigneur pour Garraud. Après avoir proféré des insultes verbales le candidat RN en est venu aux mains. Trumpinou se lamente : pourquoi choisir un boxeur qui fait le coup de poing contre ceux qu’il considère comme des alliés ? pourquoi son talent n’est-il pas reconnu ? pourquoi le RN sélectionne-t-il des abrutis ? Il se demande lui aussi ce qu’il va falloir faire pour être reconnu par le RN. Il se demande si pour revenir dans le jeu politique il va falloir coucher avec Garraud. Au moment où il se pose cette question une chanson passe sur la bande FM. Cette chanson c’est « Gare au gorille » de Georges Brassens. Cette chanson il s’en rappelle, il l’écoutait quand il était jeune et de gauche. Il se rappelle un des couplets où le gorille échappé abuse d’un magistrat en robe noire. Il commence par rire grassement à l’idée d’un Garraud pourchassé par un gorille. Puis un doute immense, une frayeur incommensurable l’envahit : dans « Gare au gorille » il y a Garraud. Et si le gorille le poursuivait ? Et si Garraud était le gorille ?

Pourquoi les Le Pen racle les fonds de tiroir de LR pour trouver leurs candidats ? Ce Garraud-là est-il le même que celui utilisé par les franquistes pour exécuter les républicains espagnols ? Garraud va-t-il arrêter l’arrivée de sang neuf au RN ? Trumpinou va-t-il devoir coucher avec Garraud pour avoir une place sur la liste des régionales ? Trumpinette peut-elle encore espérer devenir ministre de la Justice dans un gouvernement d’extrême droite en 2022 ? Trumpinette et Trumpinou peuvent-ils descendre encore plus bas, toujours plus bas ?

Vous le saurez dans les prochains épisodes de notre web série : l’union des droites, en exclusivité sur notre site tous les lundis.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.