Après s’être attaqués sans succès aux forteresses de l’extrême droite régionale et nationale, Trumpinette et Trumpinou lancent un assaut contre le Capitole toulousain tenu par Carole Delga. Mais ça commence mal pour notre duo infernal. En pleins préparatifs, au moment où Trumpinou et Trumpinette pensaient eux aussi prendre le Capitole, ils se font bêtement doubler par un commando de l’Action française. Leur rêve de pouvoir s’effondre, comme celui de leur idole peroxydée nord-américaine.

Trumpinette et Trumpinou regardent éberlués les images du commando de nazillons qui vient d’attaquer l’hôtel de Région à Toulouse. Ils n’en reviennent pas ! D’où sortent ces royalistes droitistes ? Quel est le faux cul qui les a fait rentrer dans la place en pleine conférence plénière ? Comment l’attaque du Capitole toulousain a pu avoir lieu sans leur autorisation ? Pourquoi les assaillants n’ont-ils pas fait référence à l’empêchement dont Trumpinette et Trumpinou sont victimes ? Pourquoi les assaillants se sont-ils écartés de leur modèle nord-américain ?

Trumpinou et Trumpinette sont ulcérés. À défaut de tenir les rouages du RN ils pensaient tenir les groupes activistes para militaires de l’extrême droite. Là aussi il n’en est rien. Ces groupes font ce qu’ils veulent dans leur coin. Génération identitaire bloque la frontière avec l’Espagne pendant que l’Action royaliste attaque l’hôtel de Région et pendant que des généraux envisagent un putsch militaire. Dans une extrême-droite où le culte du chef est revendiqué, chacun fait ce qu’il veut dans son coin. C’est la chienlit comme disait un général en 68. Le plan de Trumpinou et Trumpinette était pourtant simple, on attaque le Capitole mais pas à huit. On organise en premier une manif monstre et puis on s’arrange pour que la manif dégénère en émeute pour les porter au pouvoir. C’était le truc de base, le b.a.-ba de l’émeutier, ça a foiré. Trumpinou et Trumpinette font le compte des occasions manquées : Brigitte, Marion, Marine, Zemmour, Alliot, Garraud et maintenant l’attaque du Capitole. Ça fait beaucoup ! de quoi vous refroidir le plus illuminé des couples politiques.

Pendant ce temps la Delga fait son biz, tranquille. Elle sillonne la région, lance un projet à gauche, lance un projet à droite. Et vas-y que je te crée un port à la Nouvelle pour recevoir l’huile de palme. Et vas-y que je te crée une méga scierie vers Lannemezan. Et vas-y que je te crée une giga factory sur le site de la Cameron à Béziers. Cette inauguration-là Trumpinou l’a vraiment en travers. Il n’a même pas été invité le jour de l’inauguration par la Delga. Allez coucouche panier, circulez il n’y a rien à voir ! La Delga l’a viré dans sa ville à lui perso. L’attaque du Capitole est en train de se muer en Bérézina. Non content de ne pas avoir pris le Capitole toulousain, Trumpinou vient de se faire ridiculiser à domicile. Trumpinou brûle tout ce qu’il touche, ses rêves de conquête partent en poussière, en fumée. Pendant ce temps, tranquille, Carole constate les Delga.carole 2

Trumpinou s’est-il trompé de Capitole ? Trumpinette était déjà catholique, doit-elle devenir en plus royaliste ? Génération identitaire va-t-il bloquer la frontière entre l’Aude et l’Hérault ? L’hydrogène vert de la Cameron va-t-il regonfler Trumpinette et Trumpinou ? Carole Delga va-t-elle continuer à faire la nique à Trumpinou dans sa ville à lui perso ?

Vous le saurez dans les prochains épisodes de notre web série : l’union des droites, en exclusivité tous les lundis sur notre site.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.