Parmi tous les anciens LR qui se présentent aux élections régionales, Trumpinette et Trumpinou n’ont pas été foutus de trouver un seul allié. Ils étaient pourtant 3 à être passés par la case LR : Garraud, Pradié et notre petit dernier Vincent Terrail-Novès. Sur ces trois-là Trumpinou et Trumpinou auraient pu au moins débaucher l’ancien colistier de Brigitte Barèges Terrail-Novès. Eh bien non, même pas : Vincent Terrail-Novès a bien quitté LR mais pour LREM.

Dans les histoires de coucheries à droite, Terrail-Novès occupe une place particulière. D’abord maqué avec Brigitte Barèges il la quitte en 2017 pour rejoindre Emmanuel Macron. Tout petit déjà, Terrail-Novès avait abandonné les rebonds capricieux du ballon ovale pour faire de la politique. Il faut dire qu’il est le fils de Guy Novès, entraîneur mythique du Stade toulousain et éphémère entraîneur du XV de France. Quand on vit à Toulouse pour dépasser un père de la trempe de Guy Novès il vaut mieux ne pas choisir le rugby, il a donc choisi la politique. Son papa, grand amateur de chiffre, l’a appelé Vincent, vingt pour la défense, cent pour l’attaque. C’est ce qui a plu à LREM, mais le parti présidentiel y voyait surtout une promesse de pourcentage électoral : vingt pour cent au premier tour !

Terrail-Novès avait tout pour plaire à Trumpinette, beau gosse, libre, ennemi de cette traitresse de mairesse de Montauban . . . Trumpinette avait même rêvé que ce bel éphèbe l’amène sur son île à Balma de Majorque. Un instant elle a imaginé un autre avenir, une vie qui ne déraille pas, une vie nouvelle. Dans cette perspective le patronyme de l’élu de son cœur Terrail-Novès lui faisait miroiter des lendemains qui chantent. Des lendemains qu’elle ne connaissait plus avec Trumpinou. Mais les lendemains sont aussi des jeux de mains et ils restent toulousains. Le jeu de main qu’a essuyé Trumpinette c’est une terrible baffe quand Vincent a rejeté Emmanuelle pour rejoindre Emmanuel.

Terrail-Novès ça aurait pu être quelqu’un du terroir mais qui donne dans la nouveauté, pensait plus prosaïquement Trumpinou. En vrai, quelqu’un qui a les pieds sur terre mais qui incarne l’avenir, ça ne court pas les rues à droite. C’est pour ça que Trumpinou fondait lui aussi de grands espoirs dans ce transfuge de LR pour le prochain mercato. Mais voilà l’ancien fidèle de Brigitte était passé avec armes et bagages à l’ennemi ! Dans ce champ de ruines qu’est devenue la droite, prôner l’unité c’est comme prêcher dans le désert. Trumpinou sait que personne ne l’écoute, il est devenu un messie sans fidèles. Un jobard qui parle tout seul. Dans son village gaulois il y a bien quelques laquais qui font semblant de l’écouter. Mais il est seul, terriblement seul.reverie

Vincent Terrail-Novès peut-il faire vingt pour cent des suffrages comme l’espère LREM ? Terrail-Novès va-t-il commencer une carrière d’entraîneur en amenant son équipe au titre suprême : champion d’Occitanie ? Trumpinette va-t-elle quitter la droite dure pour la droite molle, la dicta dura pour la dicta blanda ? Pourquoi Trumpinou n’a pas créé LRRM (La République Robert Ménard) en 2017 ? Pourquoi cette lutte fratricide au sein de LR ? Le R de LR veut-il dire Rémus ou Romulus ?

Vous le saurez dans les prochains épisodes de notre web série : l’union des droites, en exclusivité sur notre site, tous les lundis.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.