En accès libre sur EVAB, les aventures de Trumpinette et Trumpinou, notre nouvelle web série va vous entraîner, tous les lundis, dans le monde impitoyable de la médiatisation, de la politique, de l’amour et de la haine.

Avant l’apparition de cette diablesse de mairesse de Montauban, Trumpinou semblait se satisfaire des voies impénétrables du seigneur. Trumpinette avait brillamment assuré sa mission : lui présenter les réseaux intégristes catholiques. Trumpinou avait tout de suite été séduit par cette intronisation. Il l’avait remercié de cette offrande divine. Trumpinette lui avait dit : « Ils sont suffisamment puissants pour avoir caché le supplicié Paul Touvier pendant plusieurs dizaines d’années. Ils peuvent te faire accéder au firmament en quelques années. ». Trumpinou dubitatif s’était renseigné. Effectivement Paul Touvier, chef de la milice Pétainiste, condamné à mort par contumace, avait été caché par les mêmes intégristes catholiques que ceux de St Joseph de Montrouge à Puimisson. Trumpinette était comblée, heureuse. Pour fêter cette révélation ils avaient pris comme confesseur privé un membre de l’opus dei. Trumpinou savait que la foi pouvait déplacer les montagnes. Il espérait qu’elle pourrait aussi déplacer les bulletins de vote. Trumpinette se rappelle avec délice ces moments où ils allaient prier ensemble dans leur chapelle attenante aux locaux de vidéo surveillance de la police municipale. De ces moments où ils allaient ensemble aux matchs de rugby avec les frères de St Joseph de Montrouge. Pour les remercier Trumpinou avait même empêché un projet éolien à Puimisson pour éviter que l’esprit de Joseph se fasse découper en rondelles quand il venait les visiter. Trumpinette l’avait remercié de ces moments de bonheur où ils ne faisaient qu’un : elle, lui, l’opus dei, Dieu, Joseph, Marie, les frères et les sœurs. Trumpinou était d’accord pour lier son destin politique aux intégristes catholiques. Mais il n’avait aucune aspiration christique : finir lapidé sur une croix de le séduisait pas. Illuminée, Trumpinette savait qu’avant Montauban il y avait eu Montrouge. Toujours calculateur Trumpinou mesurait les monts à gravir et soupesait ses démons intérieurs.

Dieu et diable, monts et démons, font-ils bon ménage en ménage ? Le catholicisme peut-il exorciser les penchants les plus vils de l’être humain ? L’amour de Dieu est-il un placement politique ? Le mercantilisme l’emportera-t-il sur l’illumination ? Dieu va-t-il accepter d’être roulé ? Le diable a-t-il gagné ?
Vous le saurez dans les prochains épisodes de notre web série : « L’union des droites », tous les lundis, sur notre site.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.