Nous sommes en 2021, Donald et Mélania viennent de quitter la scène mondiale. Ils ne sont plus les icones mondiaux qui illustrent le couple populiste parfait. Mais ils ont fait des émules. Dans un petit village gaulois du sud de la France, les Dupont et Dupont de l’extrême droite locale font croire qu’ils sont eux aussi un couple parfait. Pourtant une certaine animosité règne entre eux. Cette animosité va-t-elle compromettre leur soif et leur conquête du pouvoir ? En accès libre sur EVAB, les aventures de Trumpinette et Trumpinou va vous entraîner, tous les lundis, dans le monde impitoyable de la politique, de la médiatisation, de l’amour et de la haine.

Trumpinou rêvait d’un nouveau couple politique populiste qui le propulserait vers les sommets. Les sondages qui lui donnaient 14 % d’intention de vote aux régionales le faisaient gamberger. L’union avec cette mairesse de Montauban le faisait fantasmer. Il sait que le couple politique qu’il forme avec Trumpinette est usité : trop de tweeters, trop de bourdes, trop de bondieuseries. Trumpinou se connaît, il a toujours eu une femme, une vie, pourquoi les choses changeraient maintenant ? La nouvelle femme de sa vie politique montait dans les sondages et dans son cœur. En plus elle se prénomme Brigitte comme la femme du président. Il se disait : Brigitte, c’est un prénom d’avenir. Brigitte, il le sentait, était un signe du destin envoyé pour la conquête du pouvoir. Au fond, Trumpinou ne supporte plus que Trumpinette gère le national et lui le local. Le local est devenu beaucoup trop petit pour lui. Il pense que Trumpinette aurait dû rester cantonnée aux seconds rôles de la manif pour tous. Mais elle ne l’a pas écouté. Elle a même réussi à se fâcher avec Marine dont il a absolument besoin. Fâchée avec l’extrême droite, fâchée avec la droite : Trumpinette est mise aux bans à l’Assemblée, elle est grillée. Elle devait jouer le rôle de poisson pilote, de rabatteuse, pas celui de pestiférée. Trumpinou ne lui a pas pardonné, il a la tête ailleurs. Trumpinou se rappelle cette phrase de son idole Mussolini : « Inutile de le nier, je suis comme les bêtes : je sens l’air du temps ». Il s’y reconnait. Trumpinou sait que le régional est l’occasion de rabattre les cartes. S’il était élu Président avec Brigitte, son plan était prêt. Il demandait à Trumpinette de quitter le national pour devenir mairesse. Elle le peut, il s’est arrangé au dernier scrutin local pour la faire élire sur sa liste. Elle le remplacerait. Son plan était simple, il s’installait avec la mairesse et il installait Trumpinette comme mairesse. Oui mais voilà, patatras, Brigitte de Montauban vient d’être déclarée inéligible pour 5 ans à la suite de malversations financières.


Le plan diabolique de Trumpinou va-t-il s’effondrer ? Les mairesses vont-elles s’entretuer ? Trumpinette a-t-elle dit son dernier mot ? Brigitte est-elle condamnée ? Peut-on changer de couple politique comme on change de chaussettes ? Trumpinou va-t-il continuer de manipuler la gente féminine ? Que vont dire le Vatican et les catholiques ? Vous le saurez dans les prochains épisodes de notre web série, l’union des droites, tous les lundis sur notre site.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.