Effectivement avant la nièce Marion, il y avait eu la tante et le grand père. Trumpinou se rendait compte que cette famille sentait le renfermé, mais il ne pouvait pas se passer d’un tel réseau dans sa quête du pouvoir : pour son avenir politique. Et justement son avenir il le voyait en grand, beaucoup plus grand que lui. Au fond, cette secte familiale était une bénédiction et un boulet. Il avait bien sûr essayé de faire carrière seul, mais il avait lamentablement échoué. Au fond il le savait, c’était un toxico, il était Lepeno dépendant !

Cette dépendance le renvoyait à son passé et il n’aimait pas ça ! Trumpinette, elle, savait que Marine n’était pas l’idéal féminin de son Tinou et elle s’en félicitait. Trop masculine, Marine était trop masculine, trop masculine pour être une rivale. Elle savait que son Tinou avait une peur bleue marine d’être émasculé par une ‘’fomme’’, une femme homme. Très maladroitement, la preuve de ce désamour était revenue comme un boomerang dans la figure de Marine. Elle avait offert une de ses chattes à Trumpinou. Il avait publiquement accepté, pour refiler en douce, en catimini, la chatonne à un de ses subalternes. Marine l’avait su, elle n’avait pas aimé, pas du tout aimé. Ils ne s’étaient plus parlé. Pour elle on ne donne pas une chatte offerte à un autre homme. Trumpinette, elle, buvait du petit lait. Certes le prix politique à payer était énorme, mais c’était une rivale de moins. Trumpinou, lui, louvoyait comme toujours quand il n’avait pas le contrôle. Il voulait sortir de cette Lepeno dépendance. Mais à chaque élection il replongeait. Cette Marine le renvoyait à ses manques et il ne le supportait pas. La nuit un cauchemar le hantait. Une chorale composée de tous ses opposants, de tous ses rivaux et rivales, lui chantait en boucle la chanson de Tino Rossi « Marinella ». Il se réveillait en sueur, haletant, les yeux hagards, exorbités. Il se perdait en conjectures. Mais que voulait donc dire ce cauchemar répétitif ?
Trumpinette et Trumpinou vont-ils abandonner la conquête du pouvoir en Gaule ? Vont-ils demander la nationalité corse ? « Marinella », la chanson subversive de Tino Ross,i peut-elle être interdite ? Finalement Trumpinette est-t-elle condamnée à reprendre la chatte de Marine chez elle ? Une femme éconduite de la pire des manières peut-elle pardonner ? Comment Trumpinou peut-il sortir de l’ombre ?
Vous le saurez dans les prochains épisodes de notre web série « l’union des droites » en accès libre et en exclusivité tous les lundis sur notre site. Les aventures de Trumpinette et Trumpinou, une co-production EVAB !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.