Depuis qu’il se sert de Béziers comme tremplin pour ses ambitions personnelles, le maire de Béziers est coutumier des appels guerriers invitant à la reconquête face à l’ennemi islamiste. Le discours du lundi 19 octobre prononcé sur le parvis du théâtre n’a pas dérogé à la règle.

La nouveauté c’est que ce discours à été entendu pour ce qu’il était : un appel à l’action. Mardi 20 octobre le président du culte musulman biterrois porte plainte contre le message suivant : « Vous voulez rendre hommage à Samuel Paty ? Allez cramer la mosquée de Béziers. » Mercredi 21 octobre le maire de Béziers indique dans Midi Libre : « De tels appels, dieu merci, ce ne sont pas des biterrois qui en sont à l’origine, tout le monde sait d’où ils viennent, de Haute Savoie. »

Ainsi donc celui qui court les plateaux télés nationaux, sillonne la France pour jouer les VRP de la marque Ménard s’étonne d’être entendu ailleurs que dans sa ville ?

Le même jour, le même Ménard indique dans le même article : « Ce sont des groupes identitaires biens connus qui essaient de créer un climat de guerre à Béziers, c’est inadmissible. » Sans doute les mêmes identitaires que ceux qu’il avait embauché à la mairie et qui ont préparé son élection en 2014, Christophe Pacotte et André Yves Beck ?

Le maire de Béziers est dans un rôle de composition impossible, il souffle sur les braises mais il ne veut pas que l’incendie enflamme la plaine. Il s’était fait déborder une première fois par sa base lors des tirs contre la mosquée de Bayonne au point de devoir supprimer un tweet dont il ne contrôlait plus les commentaires. Il se fait déborder une deuxième fois par ses compagnons d’autoroute politiques : les identitaires.

Souhaitons-nous aussi (sans invoquer dieu) que la troisième fois ne verra pas un passage à l’acte clôturer une de ses prises de position. Souhaitons que devant l’histoire Robert Ménard ne reste qu’un apprenti pompier pyromane, un apprenti ultra catholique qui veut combattre les intégristes.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.