Extrême droite

Ça devait bien finir par arriver : aujourd’hui lundi 9 novembre 2015, tout le monde m’a laissée tomber.

Par Maurane Bob

Vous connaissiez le JDB, ses avalanches de vulgarités et son autosatisfaction à revendre. Ce JDB qui occupe deux fois par mois un bon nombre d'employés communaux, à raison de deux par secteur, pendant plusieurs jours, pour distribuer 40 000 exemplaires, apporte la « bonne parole » dans les foyers biterrois.

Par Gaudoneix

Ignoble stupidité de ces meurtres de masse, de démonstration, qui brisent les destinées de façon aveugle et aléatoire.Tristesse et rage contre cette violence inutile et ravageuse, faite pour apeurer, susciter la division et la haine et obéir à la folie de quelques-uns, sous couvert de la «volonté divine ».

Par Khan Did

La filiation de R. Menard avec l’OAS est multiple, par son père tout d'abord, par ses écrits (Boulevard Voltaire), par ses paroles (cimetière neuf), par ses actes (changement de nom de la rue du 19 mars 1962).

Par Didier

L’homophobie est de ces sentiments haineux qui traversent clivages religieux, fascismes et totalitarismes pourtant parfois antagonistes. Petit tour d’horizon multiscalaire.

Par Didier

Frontex est l’agence européenne pour gérer les frontières extérieures des États membres de l'Union européenne (en abrégé « Frontières extérieures »). Son siège est à Varsovie (Pologne). Elle coordonne les garde-frontières de l'Union avec les États non-membres.

Par Arsène

 Puisque le maire de Béziers semble avoir une mémoire sélective en matière de massacres, il convient d'exhumer de l'histoire les causes de la folie collective et raciste d’Aigues-Mortes, dans le Gard, qui fit dix morts et une centaine de blessés les 16 et 17 août 1893.

Par Didier

Dans un fatras sémantique qui mêle le droit romain aux procès de Nuremberg, les « nostalgériques » du mouvement Veritas vont tenir un congrès à Béziers le 12 septembre 2015. Ils seront accueillis par le maire de la ville (extrême-droite), son député (droite extrême) et son altesse sérénissime le prince Sixte Bourbon de Parme (arrière-petit-fils de Charles X qui, depuis qu'il a perdu le trône de France, semble noyer son chagrin dans l'alcool et le jambon).

Par Didier

Quand la violence fait partie de l’arsenal idéologique. Depuis l’entre-deux guerres les organisations d’extrême droite qui ont passé la ligne blanche identitaire de la loi républicaine sont légion. Toutes ou presque ont été dissoutes suite à des attaques contre la république ou ses valeurs. Toutes ou presque sont réapparues peu de temps après sous une autre appellation avec les mêmes militants.

Comment expliquer les succès du Front National dans le biterrois ? Au soir du dimanche 30 mars 2015, la sentence tombe ; dans les 3 cantons du biterrois le FN gagne au deuxième tour des départementales :

Ni oubli, ni pardon. Clément Méric avait 18 ans, il était libertaire, anticapitaliste, antiraciste, antisexiste, il était comme nous. Le 5 juin 2013, le fascisme et la mouvance ultra nationaliste l'ont tué. Parce qu'il a croisé des militants d'extrême droite qui arboraient des tee-shirts « 100 % pure race ».

Depuis l'élection de Robert Ménard, les affiches municipales sur la centaine de panneaux publicitaires de la ville sont la vitrine d'une politique. Elles s'érigent dans les rues de la ville comme de nouvelles pousses d'un arbre rhizomateux.

Trois sur trois. Nom d'une pipe ! Ça fachote sévère dans les cantons du biterrois. 50% pour le FN. Une personne sur deux. Les pharmacies du coin feraient un tabac (je ne lâcherai rien sur le terrain de l'humour) en vendant de la Marijuana thérapeutique. En attendant il reste le Prosac pour ceux qui risquent de sombrer dans la déprime.

edito - journal envie a beziers

Ce mois-ci, pour fêter le premier anniversaire de l'extrême droite dans notre ville, nous vous convions à une promenade façon Monopoly sur l'air entraînant d'un célèbre spectacle de marionnettes, interprété par le Brass Band de Munich. Serez-vous le petit mouton qui se laisse manipuler ?

Ce que nous redoutions est arrivé, les 3 cantons du Biterrois seront dorénavant représentés par l'extrême droite. Cette victoire est celle d'une peur entretenue, organisée, planifiée.

Une catastrophe, un séisme, un choc ? Les dernières départementales et les scores importants de l'extrême droite n'ont pas manqué d'émouvoir les militants, les républicains, les gauchistes dont je fais partie.

Je ne pensais pas réécrire un papier sur l'identité nationale, mais le journal municipal continuant sa propagande identitaire, je me sens obligé d'insister.

La pensée fasciste a toujours eu besoin d'un bouc émissaire. Traditionnellement les mêmes fascistes font endosser ce rôle aux Juifs. Pourtant depuis le 11 septembre, un nouvel adversaire est apparu : le musulman. Le bloc identitaire est en France le groupe fasciste le plus en pointe dans cette nouvelle orientation. Des soupes populaires au cochon, aux autocollants « contre la racaille tu n'es pas seul », le bloc identitaire développe une haine du musulman qui va bien au-­delà d'une aversion pour les Djihadistes.

Devant la stratégie de dédiabolisation du front national entreprise par les  héritiers et caciques du parti il est utile de rappeler quelques réalités inhérentes à l'évolution du parti extrémiste.

Dirigeant communiste de premier plan qui fut un temps en rivalité avec Maurice Thorez pour le poste très envié de secrétaire général du P.C.F dans les années 1930, Jacques Doriot est resté célèbre pour être passé avec armes et bagages dans le camp de l'extrême droite. Au point de rejoindre la Waffen SS pendant la Seconde Guerre mondiale et mourir en 1945 mitraillé par un avion allié sur une route allemande.

Edito - journal envie a beziers

De Dresde à Béziers : Renaud CAMUS ne doit pas devenir l'historien officiel de notre ville. Dresde, ville allemande de la région de Saxe en ex-RDA, connaît depuis deux mois d'amples manifestations, racistes et xénophobes. La particularité de ces manifestations, c'est qu'elles se déroulent tous les lundis derrière une banderole : « Européens patriotes contre l'islamisation de l'occident », PEGIDA en allemand. Le 12 janvier dernier, peu après les attentats parisiens, 25 000 personnes ont défilé dans les rues de Dresde.

En cette période de Noël un nouveau miracle s'est produit pour FATIMA ALLAOUI, ex-conseillère municipale et régionale de l'UMP. Évincée de l'UMP suite à la publication de son appartenance au S.I.E.L (Souveraineté, Indépendance Et Liberté, groupuscule affilié au Rassemblement Bleu Marine dont le président KARIM OUCHIKH est au FN le conseiller de MARINE LE PEN à la culture, à la francophonie et à la liberté d'expression ) FATIMA ALLAOUI est à ce jour affiliée au groupe FN du Conseil régional.

Robert Ménard arrive souvent à avoir le beau rôle dans les débats qu'il mène. Comment fait-il ? La rhétorique de l'extrême droite actuelle est plus difficile à contrecarrer que les tirades fascistes de Mussolini ou qu'un traité sur les races de Gobineau¹. Ne pas avouer ou voir cette difficulté serait se tromper lourdement au vu de la tâche qui nous attend à Béziers - et en France en 2017.

Dans le dernier journal de Ménard, deux articles m'ont fait réagir, tant ils sont une réécriture de l'Histoire. : « 2001 : l'islamisme frappait déjà à Béziers » et « En finir avec une date infamante ».

Sur le plateau de BFMTV, le 13 octobre dernier, Éric Zemmour déclare : « je suis gaullo-bonapartiste ». En face de lui, le père Bourdin se mord la lèvre vigoureusement, pense à la peste et au choléra, et parvient à garder son sérieux.

Chien policier à laPolice Municipale de Béziers

Tout en se plaignant du « cadre hélas trop étroit de la loi », le bon Bob, notre roquet municipal, bat de la queue. L'arrivée d'une bonne dizaine de poulets et du chien Alpha  marque « la montée en puissance de la police municipale ».

Les dictatures en général et l'extrême droite en particulier sont génétiquement programmées pour revisiter l'histoire. Nous avons tous en tête le révisionnisme de l'extrême droite française sur les chambres à gaz, l'extermination des juifs, la responsabilité du régime de Vichy, la thèse absurde selon laquelle Pétain aurait sauvé la patrie et les juifs.

Conférence Eric Zemmour à Béziers

Le 16 octobre dernier, la ville de Béziers inaugurait au palais des congrès un cycle de conférences intitulé «Béziers libère la parole». Le premier invité était le polémiste français Éric Zemmour en promotion pour son ouvrage Le suicide français. En vie à Béziers a envoyé pour vous son intrépide reporter Maurane Bob.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.
Plus d'informations Ok