Dans le JDB qui ne cesse de vanter bruyamment les éminentes qualités de la gestion municipale, sont régulièrement évoqués les frais de justice du maire dont on connaît le caractère si peu procédurier, le pôvre. Pour dire qu'ils se situent en dessous de ceux de la mandature précédente.

Il me souvient un conseil municipal où une avocate élue d'un groupe différent demandait au maire pourquoi il se faisait défendre par un ténor parisien pour des honoraires dix fois supérieurs à ceux des 163 avocats de Béziers. Évoquant le début du nom dudit avocat : Gold…, elle s'attira la réponse courroucée du maire : "mais vous faites, Madame, de l'antisémitisme..." Bruyamment approuvé par son conseil municipal godillot. Ce fut sa seule réponse !

Dans le numéro 90 du dithyrambique JDB, où on se loue d'avoir "coupé dans le gras" (à la tronçonneuse), on évoque la diminution majeure des frais de justice du maire. Je cite : "ils étaient en moyenne de 576506€ par… an et sont passés à 368130€ sous le maire actuel." (p6-7).
Mazette ! On peut peut-être faire encore mieux, non ? A la fois sur les frais eux-mêmes, mais aussi sur le sérieux avec lequel on informe ses administrés !

Sur le site de la mairie, les chiffres avancés sont de 143000€ par an pour la municipalité actuelle contre 153000 pour la mairie précédente. Or, un commentateur attentif observe il y a un an que les chiffres totaux des frais pour 4 ans et demi de mandature de 710000€ représentent 157778€ en fait par an.

Franchise, sérieux et transparence sont les soucis constants de l'information ménardique, surtout dans le JDB. Cela en dit long sur l'estime dans laquelle le maire tient ses administrés...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.
Plus d'informations Ok