OU COMBATTRE LES PAUVRES ?

L’automne 2018, en octobre, le magazine : L’Express publiait un classement national des agglomérations françaises où le taux de pauvreté est le plus élevé. Ce classement a été repris dans les pages régionales du Midi Libre et dans les colonnes de La Pieuvre du Midi.

L’agglomération biterroise vire en tête avec un taux de pauvreté de 27,7 %, alors que le même taux de pauvreté monte à 33,7 % dans la ville de Béziers.

Soit un tiers des habitants !

Une enquête aussi catastrophique après 4 ans de mandat, qui plus est publiée par un magazine pas particulièrement classé à gauche entraîne inévitablement une réaction du maire de Béziers.
Pour lui les raisons de ce classement sont évidentes :

• "Certains de mes prédécesseurs, pour de minables calculs politiques ont attiré à Béziers toujours plus de pauvres..."
L’agglomération de Béziers est donc championne de France de la pauvreté à cause des pauvres...
Même pour un maire à droite toute, il fallait oser...
C’est sans doute pour cela que le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) dégage chaque année de confortables excédents liés à la non-utilisation de lignes budgétaires pourtant votées en conseil municipal.
En parallèle la mauvaise foi assumée du maire libère la parole d’un fan club toujours prêt à commenter le communiqué municipal sur le site de la mairie.
Quelques extraits sélectionnés :
• "complot des pourris de journalistes...".
• "les médias sont vendus aux gauchistes...".
• "c’est la faute aux communistes...".
• "c’est Montpellier qui nous envoie ses pauvres...".

Question bête : toi qui est pauvre et qui est dénigré par ton maire, qu’est ce qui te fait voter pour lui ?

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.
Plus d'informations Ok