"... VIA DES CONSEILS EXTRA MUNICIPAUX OU RÉFÉRENDUMS LOCAUX".

Toujours dans la même lettre aux biterroises et aux biterrois, intitulée Choisir Béziers : R. Menard indique "vouloir associer la population aux décisions via des conseils extra municipaux ou des referendums locaux".
Là c’est sans doute le Menard des années 1970 / 1980 qui parle. Celui qui se faisait appeler Djellaba parce qu’il était souvent affublé de cette tenue dans les manifestations de soutien à la Palestine.
Parce que côté Menard anti grand remplacement élu en 2014, aucune trace de conseils extra municipaux ou de référendum local.

Ou alors peut-être que nous avons mal compris, que par conseils extra municipaux il fallait entendre les conseils qu’il donne lui-même sur tout et n’importe quoi sur les plateaux de télévisions parisiens.

Peut-être que par référendums locaux il fallait comprendre les campagnes d’affichage bi mensuelles payées par l’argent de nos impôts.
À moins qu’il faille entendre locaux au sens espagnol du terme (loco) parce que toute cette agitation est un peu folle.

Question bête : Toi qui revendiques plusieurs formes de démocratie en plus de la démocratie électorale, penses-tu vraiment qu’un maire d’extrême extrême droite puisse mettre en place cette pratique ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.
Plus d'informations Ok