Présidence de l'agglo : la MUT'COM

Chers vices présidents et présidentes de la communauté d'agglomération de Béziers Méditerranée, chers conseillers et conseillères, notre dessinateur préféré, Clo pour ne pas le nommer, vous a réservé un de ses dessins d'humour dont il nous fait l'honneur. De quoi est-il question ? De l'extension de la mutuelle dite communale de Béziers à l'agglomération par son nouveau président à compter du 1er septembre. Clo a pastiché l'affiche de promotion de la mutuelle dont vous n'avez pas raté le magnifique graphisme. Il a remplacé Wonder Woman - une effigie pas très biterroise vous me direz- par la figure plus traditionnelle du Grand Méchand Loup qui s'écrit goguenard : "C'est pour mieux te manger mon enfant". Seules 9 communes, dont Béziers, ayant manifesté leur intérêt pour cette mutuelle, on imagine que les autres ont humé le traquenard. Et comme vous n'avez rien du petit Chaperon rouge, vous avez peut-être subodoré que la publicité faite à cette mutuelle permet d'afficher des préoccupations sociales sans débourser un sou, comme s'en est vanté le maire de Béziers. Vous en conviendrez, l'expression "mutuelle municipale" est abusive, puisqu'il s'agit de faire la promotion d'une mutuelle privée. Dans le même temps la municipalité a instauré cette année par le biais du CCAS (le centre communal d'action social) qui - lui- est bien communal, l'aide sociale au mérite. Un pauvre, pour Robert Ménard, c'est donc quelqu'un qui a démérité. Chers conseillers, allez visiter le site de Mut'Com la bien-nommée et vous ne serez pas étonnés de vous apercevoir que le public précaire visé sont les seniors, les artisans,les commerçants et les jeunes chômeurs, bien ressemblant à l'électorat ciblé par le maire. Les adhérents de plus de 55 ans peuvent par exemple bénéficier d'une aide de 40 euros pour acheter une licence sportive ou participer à une association culturelle communale. Ne serait-on pas dans la délégation de service sans la nommer ? Mais d'où sort cette mutuelle qui serait si avantageuse ?
Si vous vous posez cette question : faites vous-même votre EVAB TEST ! Dans son livre : <> (Editions Grasset 2017 56 pages), l’écrivain Italien Umberto Eco établit une liste de caractéristiques de ce qu’il appelle l’Ur-fascisme. C’est-à-dire le fascisme primitif et éternel. Nous avons listé...
Notre ami Clo s’est montré particulièrement inspiré pendant la période du confinement et du déconfinement. Parmi toute sa pertinente production ce dessin évoque les manifestations mondiales en réaction à la mort de George Floyd. Il fait allusion aux centaines de policiers et de soldats de la garde nationale aux USA...
Chers amis antiracistes, chers amis antifascistes, chers amoureux des rebonds capricieux du ballon ovale . . . Bonjour ! Avis aux biterrois qui étaient confinés dans le reste du monde cet été, Béziers, en votre absence, a fait la une de l’actualité, Béziers et plus particulièrement son célèbre club de rugby : l’ASBH....
Le bilan de la gestion ménardienne de la ville de Béziers est catastrophique. En particulier, sa politique en direction de la jeunesse est inexistante et les moyens qui lui sont affectés sont en très forte diminution. * ** La commune finance les structures d’accueil de l'enfance (crèches, haltes garderies, centres de...
(décembre 2019) Chers amis antiracistes et antifascistes, chers amoureux de la paix, de l’amour sur terre et entre hommes et femmes de bonne volonté . . . Bonjour ! En février 2019 pour ses vœux à la population biterroise le baron noir lançait un menaçant : "2019, mauvaise nouvelle pour les racailles nous allons...
C'est nouveau, ça vient de sortir ! de la bouche de notre premier ministre. Je connaissais la croissance verte, le développement durable, voici maintenant la croissance écologique. Je vous jure, il l'a dit, le 27 juillet dernier. Je le cite: "L'écologie à laquelle je crois est une écologie de l'emploi, de...

Notre ami Clo s’est montré particulièrement inspiré pendant la période du confinement et du déconfinement. Parmi toute sa pertinente production ce dessin évoque les manifestations mondiales en réaction à la mort de George Floyd. Il fait allusion aux centaines de policiers et de soldats de la garde nationale aux USA qui se sont agenouillés en signe de solidarité avec les manifestants. Et aux députés démocrates qui ont déposé le 8 juin une proposition de loi pour réformer la police américaine.

Certains préféreraient qu’on ne fasse pas le lien avec la mort de Mohammed Gabsi à Béziers. Pourtant cette mort est survenue aussi pendant le confinement lors d’une interpellation ici de la police municipale chargée de faire respecter l’arrêté de couvre-feu du maire. Un homme est mort car il était hors de chez lui à 22h30. Et qu’il n’avait pas ses papiers d’identité sur lui.

Dans le code de déontologie de la police municipale les articles 9 et 10 déclarent que dans cette situation le recours à « la contrainte » est rendu possible à condition de rester « strictement nécessaire et proportionnée ». Ni l’état du contrevenant ni la nature du manquement ne justifiaient une telle réponse. Et les mots ici ne peuvent être que faibles.  Robert Ménard a axé toute sa politique sur la sécurité en triplant le nombre d’agents relevant du département de la sécurité publique. Il lançait encore le 20 mars un appel à recrutement de 9 gardiens brigadiers et gradés de police municipale. C’est au maire que revient également de définir le champ d’intervention de la police municipale. La plupart des communes leur confèrent un rôle à dominante préventive. L’acharnement avec lequel la police municipale exerce son pouvoir de contrôle sur les populations les plus précaires depuis 6 ans ne pouvait que conduire à commettre une faute, qui a été fatale pour Mohamed Gabsi. Quand on sait que la police municipale pour être recrutée suit une formation initiale d’une durée de seulement 6 mois avec une obligation de 10 jours seulement de formation continue tous les 5 ans, on a froid dans le dos.

 Pour autant le maire de Béziers n’a exprimé aucune sympathie à l’égard de la famille. Quand des parents avaient accusé deux atsem de maltraitance à l’égard des enfants dans une école de Béziers au printemps 2019, il avait aussitôt suspendu les agentes à titre conservatoire alors même qu’aucune plainte n’avait été déposée. Ici rien de tout ça. Pas un mot, pas de suspension. Au contraire Robert Ménard se vante des 40 000 contrôles exercés dans la ville de Béziers pendant le confinement. Et sa femme de député en fait de même à l’Assemblée. Ouh, ouh, Monsieur Ménard, on se réveille, un homme est mort dans votre ville. A genoux, Monsieur le maire, A genoux.   

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.
Plus d'informations Ok