Chers adhérentes, adhérents, sympathisantes, sympathisants, soutiens, amis...

Le permis de construire du titanesque projet immobilier BUESA a été validé et affiché le 17 novembre 2022 au 57 boulevard de Genève (petit panneau placé dans un renfoncement de porte en plein tournant, à peine visible). Il est, hélas, conforme au projet initial ; c’est-à-dire un « paquebot » de 44 appartements avec une surface plancher de 3042 m² (!) + parkings pour plus de 70 voitures avec extension du bâti sur le parc. Aucun contact, aucun effort de concertation de la part du groupe BUESA qui s’obstine donc à exploiter sans discernement les règles d’urbanisme, en ne prenant pas compte de l’environnement urbain, naturel, patrimonial et social de notre quartier. 

Après un mois d'octobre historiquement chaud et un été caniculaire, des records absolus de chaleur relevés un peu partout en France qui ont mis en évidence l’importance des arbres et des îlots de fraicheur[1] en milieu urbain, le promoteur BUESA persiste et signe ! Un immeuble « bien minéral » qui imperméabilise un peu plus la parcelle, des arbres décapités et une biodiversité (oiseaux, hérissons, écureuils, chauve-souris...) vouée à disparaître, voilà ce que nous propose le groupe immobilier biterrois. « Dessinons la ville de demain[2] » placarde un peu partout le Groupe BUESA sur les panneaux publicitaires de Béziers. Oserions-nous leur rappeler que la première personne du pluriel implique le dialogue, la concertation et non une attitude unilatérale ?

Messieurs les promoteurs, les temps ont changé ! Les citoyens exigent désormais du respect, de la considération, de l’écoute et ils ne veulent plus voir leur ville se minéraliser, sacrifiant les derniers espaces verts urbains !

Quelle ville laisserons-nous à nos enfants ? Une ville bétonnée, surchauffée, sans vie et invivable ? Pourquoi sacrifier les derniers quartiers verts de Béziers ?

Quid des espèces protégées ? de notre patrimoine culturel ?  Pourquoi BUESA ne rénove-t-il pas les quartiers insalubres de l’hypercentre ?

Dans une ville où 5000 logements sont vacants en centre-ville, ce genre de projet n'a pas lieu d'exister.

Face à ces interrogations, l’ADRVA compte bien se mobiliser et a besoin de votre soutien. Avec nos avocats, nous allons déposer un recours gracieux auprès de Monsieur le Maire car Robert MENARD peut suspendre le permis !

Les arguments ne manquent pas : "Ce projet est une ineptie urbanistique, un assassinat de la biodiversité, une balafre patrimoniale, une mise en danger des citoyens en plein "tournant de la mort" ».

Dans les 2 mois à venir, deux actions de l'ADRVA sont d'ores et déjà planifiées afin de montrer notre détermination à défendre notre quartier.


1° action : OPERATION « UN PANNEAU POUR SAUVER MON QUARTIER ! » (tract en pj qui sera distribué en 700 exemplaires)

Tous les habitants du quartier confectionnent un panneau en carton assez grand signifiant leur refus du projet BUESA. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de slogan mais nous laissons libre cours à votre imagination.

EXEMPLES DE SLOGAN : « NON AU PROJET BUESA », « SAUVONS NOTRE QUARTIER DE LA MINERALISATION », « STOP AUX BULDOZZERS », « PROTEGEONS NOS ARBRES », « ECUREUILS EN COLERE », « STOP AU BETON »... Le concours du meilleur slogan est lancé ; il fera l’objet d’un prix décerné par les membres du bureau de l’ADRVA.

Le carton sera apposé sur votre porte, balcon, grillage, portail… bref un endroit bien visible pour le week-end du samedi 17 & dimanche 18 décembre 2022 très précisément. Ce jour-là, nous convoquerons les journalistes (presse et TV) pour des séances photos de rues pavoisées de panneaux. Soyez inventifs et n’hésitez à mettre de la couleur.

A vos pinceaux !

Pour ce qui n’aurait pas de carton, nous fournissons la matière première au 3 impasse des chalets. Il suffit de sonner. Si vous rencontrez des difficultés à vous déplacer, nous nous déplaçons pour vous donner le panneau à accrocher (tel 0622701652).


 

2° action : « GRANDE MOBILISATION DEVANT LES LOCAUX BUESA AU 17 RUE DE LA REPUBLIQUE LE SAMEDI 14 JANVIER 2023 à 15H»

Après le succès de la mobilisation du 19 mars 2022 boulevard de GENEVE, les 200 membres de l’ADRVA appellent à une forte et très large manifestation devant les locaux du Groupe BUESA, au 17 rue de la République en centre-ville, le samedi 14 janvier 2023 à 15h00, pour dire NON à ce projet titanesque, pour dire NON à la minéralisation de notre ville, pour SAUVER les arbres et la biodiversité des pelles-mécaniques et des bulldozers et pour DEFENDRE L'IDENTITE de notre quartier !

Plus de 800 tracts vont être distribués pour cette manifestation où seront présents les médias locaux et régionaux. L’appel est lancé à tous les Biterrois qui veulent défendre une ville verte et durable. Venez avec amis, collègues, famille et enfants, faisons du bruit pour dire « NON AU PROJET IMMOBILIER BUESA !!! ».

Faites passer le message car le danger de la bétonnisation intensive de nos quartiers est en marche. L’ensemble des quartiers de Béziers est en effet menacé par le même péril. Nous sommes tous concernés et nous ne pouvons pas compter sur la "Raison" des prometteurs.

Nous terminerons par ce plagiat hasardeux du tigre CLEMENCEAU qui affirmait, en pleine tourmente de la Grande Guerre : « La guerre est une chose trop grave pour la confier aux militaires ». Aujourd’hui, l’ADRVA et les citoyens pourraient avancer que « l’urbanisme est une chose trop sérieuse pour la confier aux promoteurs !

 

A nous Citoyens, de leur faire entendre RAISON...  et de dire à BUESA « LAISSE BETON ! » 


MERCI POUR VOTRE SOUTIEN !