Ce mois-ci le piéton de Béziers contemple les maisons abandonnées en pensant à tous ceux qui partent de chez eux, se réfugier ailleurs - dans l’espoir d’une vie meilleure, ou juste pour rester en vie (à Béziers ?)

Par le piéton de Béziers

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.
Plus d'informations Ok