Toujours dans le cadre de la mutualisation des services, lors de la séance du 23 novembre, Robert Ménard demande la mutualisation des services "communication" de la ville et de l'agglomération.

Ce service apparaît largement surdimensionné, notamment dans la mesure où il s'agit d'une unité de production de la promotion de la seule ville de Béziers qui se taille la part du lion dans le Journal du biterrois comme sur les campagnes d'affichage ou sur les pages Facebook de la ville de Béziers et de l'agglomération.

L'EPCI (Etablissement Public de Coopération Intercommunale) employait 5 agents et la ville de Béziers …9 agents !

Après mutualisation (on devrait plutôt parler d'addition), ce sont donc 14 agents qui seront affectés à la promotion du maire de Béziers.

Les rémunérations de ces agents représentent environ 500 000 euros. A ces charges de personnel, il convient d'ajouter les frais d'impression et de diffusion des différents supports de communication qui s'élèvent au minimum à 144 700 euros par an.

Soit un budget annuel de 644 700 euros, hors coûts cachés (encadrement, consommations…)

Tout cela pour promouvoir et propager les idées nauséabondes du seul maire de Béziers.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.