Au début de chaque séance du conseil municipal, le compte rendu des débats de la séance précédente est soumis à l'approbation de l'assemblée. Le 23 novembre 2020, en conseil municipal et lors de l'examen du rapport n° 8 relatif au débat d'orientation budgétaire, le maire de Béziers a déclaré : "Allez, on va arrêter là…68.74 % des Biterrois votent pour l'extrême-droite", voulant signifier que, élu par 68.74% des Biterrois, l'opposition n'avait plus qu'à se taire.

Cette phrase est fidèlement transcrite par le sténotypiste et figure à la page 27 du compte rendu intégral des débats.

EVAB monsieur petit tiers JC 2020.12.13 image 1

Or, si les électeurs qui ont voté pour Robert Ménard ont bien dirigé leurs bulletins vers un candidat d'extrême-droite, grand admirateur de Zemmour et autres De Villiers, ils n'ont pas représenté 68.74 % des Biterrois.! Bien loin de là !

En premier lieu, les Biterrois ne sont pas tous inscrits sur la liste électorale : les Biterrois mineurs de 18 ans et les Biterrois ne possédant pas la nationalité française et qui ne sont pas ressortissants d'un pays de l'Union européenne ne peuvent prétendre participer à l'élection.

En second lieu, les électeurs biterrois se sont très largement abstenus de voter lors du dernier scrutin municipal : l'abstention a enregistré un taux record de 56.02 %.

Dans ces conditions, Robert Ménard a été élu par seulement 29.49 % des électeurs ayant participé au vote ! Moins d'un sur trois et non plus des deux tiers comme l'affirme le maire.

Cela signifie que plus de deux électeurs sur trois n'ont pas voté pour Robert Ménard, le "monsieur petit tiers" de Béziers.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.