Dans son édition du 16 janvier 2021 le quotidien Midi Libre nous apprend que le maire de Béziers entend jouer les Mr Plus et les Mr Propre au sein du club d’athlétisme biterrois le BCAM. Le point de départ de cette incursion municipale dans l’administration d’une association vient de l’accusation de viol (en octobre dernier) d’un entraineur par des athlètes féminines à l’époque mineures. Cet entraineur a depuis été interpellé et placé en détention. On peut donc dire que l’enquête suit son cours et qu’il n’y a nulle complaisance légale avérée envers un éventuel violeur. Pourtant comme à son habitude le maire de Béziers joue les Monsieur Plus et les Monsieur Propre.

En tentant pour l’occasion de surfer sur la vague de dénonciation actuelle de la pédophilie, Robert Ménard joue :
• Les Mr Propre envers les dirigeants du club d’athlétisme, le BCAM, tout d’abord en leur reprochant de fait d’être restés à la présidence du club, de ne pas avoir démissionnés de leurs mandats.
• Les Mr Plus envers les adhérents du même club en les menaçants de supprimer les 17 000 euros de subvention municipale annuelle.
Une nouvelle fois le maire de Béziers se positionne comme juge et partie, enfin surtout comme juge, puisqu’il aurait pu légalement porter plainte contre les dirigeants du BCAM s’il avait des soupçons de complicité.
Le problème c’est qu’il n’est pas juge, qu’un juge est nommé et que le BCAM en tant qu’association est indépendante et responsable.
L’autre problème c’est que le maire de Béziers n’a pas les mêmes exigences avec ses salariés, les policiers municipaux qui sont mis en examen dans le décès de Mohamed Gabsi.
Dans cette affaire d’homicide qui va elle aussi être jugée, le maire de Béziers est bizarrement taiseux. Il ne réclame pas la tête des responsables de sa police municipale. Il ne menace pas de supprimer les subventions allouées à ce service.
Deux poids et deux mesures c’est ce qui caractérise la gestion de Robert Ménard.
On est loin très loin du justicier qui entend jouer publiquement les Monsieur Plus et les Monsieur Propre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.