Oints de la doctrine jupitéro-berno-macronienne, nous suggérons à notre municipalité d'ouvrir une loterie « pour la rénovation des écoles maternelles et élémentaires de Béziers »....

Par Khan Did 

Les con-tribuables biterrois, « invités » à financer par leurs impôts le journal de Béziers, les dorures de vierges, les frais de justice de leur cher maire, ses travaux pharaoniques et sa Grande Roue (on a la grandeur où on peut) pourraient en conscience suppléer aux insuffisances d'entretien par la mairie de ses écoles maternelles et élémentaires. Béziers ajouterait ainsi à son brillant palmarès le titre de capitale mondiale de la privatisation macronienne du patrimoine éducatif.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.
Plus d'informations Ok