Deux infos parues il y a quelques jours dans le journal Le Monde m’ont troublé.  Ce n’est peut-être qu’une question de vocabulaire journalistique, mais pour moi les mots ont un sens, qui peut certes dériver, sauf que trop de dérive tue le sens.

Par Clo

D’abord on nous informe, je cite : « Mort du robot Opportunity, qui a vécu 15 ans. Son frère jumeau Spirit, n’a vécu que 6 ans ». Il est bien écrit « Mort », et comme on ne sait pas la durée de vie d’un robot, et que la planète Mars commence à ressembler davantage à une poubelle qu’à un cimetière, on ne sait pas s’il faut le plaindre de mourir si jeune, ni si la Nasa va envoyer un autre Rover qui irait déposer des bougies et des nounours en peluche sur Mars.

Voilà, et puis 2ème info, c’est la découverte d’un programme d’« intelligence artificielle » qui fait naître des personnes qui n’existent pas. C’est dit comme ça. Le site s’appelle d’ailleurs « ThisPersonDoesNotExist » et crée de faux visages parfaitement réalistes. C’est l’ingénieur Philip Wang de chez Uber qui a trouvé ça. On peut parier que ce sera bientôt disponible en application pour smartphone. Bonjour donc les faux blogueurs, les faux candidats aux européennes, les faux tout ce que vous voulez.

Voilà, c’est tout. Pas la peine de vous pincer, vous ne rêvez pas, vous êtes bien en 2019, sur terre, tant qu’il en reste encore quelque chose, au milieu de 7 milliards 700 millions d’autres humains.

Sans comptez les robots qui meurent, pendant que naissent des personnes qui n’existent pas.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.
Plus d'informations Ok