Le musée Fabre à Montpellier accueille, depuis le 5 août et jusqu'au 31 octobre, une exposition consacrée à un ensemble d’artistes américains qui, installés en France, ont contribué à la redéfinition de l’art abstrait sur le continent européen.

Après la Seconde guerre mondiale, plusieurs centaines d’artistes, musiciens et écrivains américains, hommes et femmes, s’installent en France.

Le musée Fabre présente l'exposition dans les termes suivants :

Plus de 400 artistes ont choisi de faire de Paris le lieu de leur création. L’exposition explore cette présence à Paris. Constituée d’une centaine d’œuvres, elle souligne :
- le rôle précurseur de Michel Tapié dans la découverte et la promotion de l’art américain en France
- le renouveau de l’abstraction géométrique promu par des artistes comme Ralph Coburn, Ellsworth Kelly ou Jack Youngerman
- l’individualité de grands coloristes abstraits tels que Joan Mitchell, Sam Francis.

À défaut, on peut se procurer le très intéressant catalogue de l'exposition, édité chez Snoeck et vendu au prix de 29.00 euros.