Politique locale

Depuis que Robert Ménard est maire de la ville de Béziers, il ne cesse de proclamer que l'encours de la dette (stock de dettes contractées que la ville doit rembourser) diminue : la ville se désendetterait chaque année…

La tâche n'est pas difficile, il suffit de réduire les dépenses d'investissement pour ne pas devoir recourir à l'emprunt pour les financer.

Le stationnement payant sur voie publique génère des recettes de "forfaits post stationnement" (FPS). Le FPS est réglé en cas d'absence ou d'insuffisance de paiement immédiat de la redevance.

Les autorisations de programmes (crédits que le maire peut engager sur une opération) donnent lieu, après achèvement des travaux, à une clôture comptable. Par délibération en date du 22 janvier 2015, le conseil municipal avait autorisé la création d'une autorisation de programme dénommée "Embellissement du centre-ville" d'un montant de 26 000 000 euros.

La ville de Béziers a décidé, lors de la réunion du conseil municipal du 27 septembre 2021, d’équiper sa police municipale d’une brigade cynophile.

Robert Ménard, en utilisant un véhicule de service municipal, cumule trois violations de la loi et du règlement.

Lundi matin, en "une" et en caractères plus gros que le nom du journal : " La patronne". Un tel enthousiasme, généralement réservé aux résultats sportifs, surprend dans une presse écrite jamais à court de superlatifs ; ce titre suscite quelques interrogations et commentaires et nécessite trois mises au point.

Le maire de Béziers dispose d'une très large majorité au sein du conseil municipal : sur 49 sièges, 44 sont issus de sa liste et l'opposition ne dispose que de 5 sièges. Dans ces conditions, il est difficile d'infléchir la politique conduite par Robert Ménard ; Pascal Resplandy, démissionnaire de son mandat de conseiller municipal, avait alors déclaré : "Le travail d’opposition, ne peut pas servir positivement dans une assemblée menée par un clown qui fait du spectacle et qui est suivi d’une majorité de godillots sans caractère…". Ce qui est un juste diagnostic !

En séance du conseil municipal du 8 juin 2021, le maire de Béziers rappelle que la ville de Béziers projette la plantation d'environ 850 arbres chaque année jusqu’en 2026 pour arriver à un total de 5000 arbres en 6 ans (rapport n° 36). Pour atteindre cet objectif, un budget annuel de 500 000 est réservé.

Une fois encore, la ville de Béziers brade son domaine public. Deux dossiers soumis au conseil municipal du 8 juin, en témoignent (dossiers n° 17 et 19).

Le maire de Béziers propose au conseil municipal, réuni le 8 juin 2021, de mettre à disposition un agent de la communauté d'agglomération Béziers Méditerranée au profit de la commune : il s'agit d'un chauffeur pour assurer le remplacement des chauffeurs de la ville de Béziers déjà mobilisés sur cette mission (dossier n° 45).

Lors de la séance du 8 juin 2021, le conseil municipal a adopté une "décision modificative" afin de procéder à des ajustements du budget 2021 (rapport n° 5).

Le conseil municipal de Béziers s'est réuni le 6 avril à 17h00 au Palais des congrès. Selon le procès-verbal, établi par le maire, la séance a été déclarée close à 19h30 alors que le couvre-feu en vigueur à cette date interdisait toute circulation sans motif valable au-delà de 19h00.

Encore un exemple de "l'humour" d'un goût douteux de Robert Ménard. Le compte rendu intégral des débats de la séance précédente a été soumis à l'approbation du conseil communautaire réuni le lundi 10 mai.

Dans sa dernière livraison (n° 13, 15 avril 2021), le Journal du Biterrois (JDB), ce torchon à la gloire du seul maire de Béziers, réserve une portion plus que congrue à la communauté d'agglomération alors que la ville de Béziers se taille la part du lion. 

Depuis l’arrivée de Robert Ménard à la présidence de l’agglomération Béziers-Méditerranée, une inquiétude pèse sur l’avenir de la médiathèque André Malraux. Cette inquiétude a été renforcée par la baisse des crédits alloués aux médiathèques de l’agglomération dans le budget primitif 2021. Les crédits alloués passent de 436 800 euros à 301 050 euros, soit une baisse de 30,99%. On aurait tort d’attendre béatement comme on a pu le faire lors du premier mandat de Robert Ménard que le prévisible devienne visible et que s’opère le démantèlement d’une des rares réussites de politique culturelle de ces dernières années sur le biterrois.

Le conseil municipal de Béziers, réuni le 6 avril 2021, a décidé de mettre à la disposition du restaurateur Gilles Goujon une parcelle de 8450 m2 afin de pouvoir installer un potager et diverses productions agricoles pour l'usage direct du restaurateur et de son activité économique. Et aucun loyer n'est exigé en échange de cette mise à disposition…

Réuni le 6 avril 2021, le conseil municipal a adopté le compte administratif 2020 qui retrace les dépenses et les recettes réalisées du 1er janvier au 31 décembre 2020. Voici quelques éléments d'analyse de notre spécialiste.

Le conseil de la communauté d'agglomération Béziers-méditerranée communautaire, réuni le 27 mars 2021, a décidé, après observations de la Chambre régionale des comptes :
- l'intégration dans la taxe des coûts résultant des activités polluantes
- l'harmonisation des taux de la Taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM) perçue sur l'ensemble du territoire intercommunal.

La ville de Béziers a fait récemment l'acquisition du théâtre des variétés situé 9 rue Victor Hugo à Béziers. Afin que cet équipement soit en mesure d'accueillir des spectacles et du public, de lourds travaux sont nécessaires (environ 8.7 millions d'euros hors taxes). Par une habile manœuvre, le maire de Béziers fait financer ces travaux par…la communauté d'agglomération Béziers-Méditerranée.

Dès sa première élection, Robert Ménard a pratiqué le système des dépouilles (le spoil system anglo-saxon) qui consiste à écarter les agents et fonctionnaires nommés par le pouvoir précédent pour les remplacer par des hommes (et des femmes…) à sa botte.

Lors de la séance du 20 février 2021, le conseil communautaire a débattu des orientations budgétaires pour l'exercice 2021. Selon le rapport d'orientations, le produit fiscal 2021 de la communauté d'agglomération progresserait de + 7.9 % par rapport à 2020.

On vous a déjà évoqué à Envie à Béziers une des dernières trouvailles de l’actuel maire de Béziers et candidat à une présidence autoritaire. Vous savez l’histoire des hauts parleurs couplés aux nombreuses caméras du centre-ville. Depuis leur centrale les policiers municipaux contrôlent les faits et gestes des habitants et les interpellent.

L’année 2021 commence mal pour les Ménard. Madame inaugure l’année en faisant l’unanimité contre elle à l’Assemblée (en souhaitant un état national catholique et pétainiste qui remplace la république). Monsieur voit ses espoirs d’une candidature commune avec la mairesse LR de Montauban aux prochaines élections régionales s’évanouir (elle est condamnée à 5 ans d’inéligibilité). Difficile de faire pire en quelques semaines.

À Béziers, la ville dont Ménard est – hélas ! – le maire, des haut-parleurs rappellent la loi aux contrevenants : la police municipale utilise les caméras de surveillance pour traquer les incivilités et des haut-parleurs apostrophent, en temps réel, leurs auteurs. 

La MAM Médiathèque intercommunale André Malraux, ouverte au public le 16 septembre 2008, est un lieu emblématique de la vie biterroise. En 2007, 5037 personnes étaient inscrites à la bibliothèque municipale Béziers-Méditerranée et l’on comptabilisait 169 227 prêts / an. En 2020, on compte 20 000 abonnés environ et 56 salariés. Sa surface au plancher est de 8000m², 150 000 documents sont à disposition du public.

Dans son édition du 16 janvier 2021 le quotidien Midi Libre nous apprend que le maire de Béziers entend jouer les Mr Plus et les Mr Propre au sein du club d’athlétisme biterrois le BCAM. Le point de départ de cette incursion municipale dans l’administration d’une association vient de l’accusation de viol (en octobre dernier) d’un entraineur par des athlètes féminines à l’époque mineures. Cet entraineur a depuis été interpellé et placé en détention. On peut donc dire que l’enquête suit son cours et qu’il n’y a nulle complaisance légale avérée envers un éventuel violeur. Pourtant comme à son habitude le maire de Béziers joue les Monsieur Plus et les Monsieur Propre.

Le projet de budget 2021 de la ville de Béziers a été adopté lors de la séance du conseil municipal du 14 décembre 2020. La capacité d'autofinancement (CAF = excédent des recettes sur les dépenses de fonctionnement), encore dénommée "épargne", chute brutalement en 2020 et devrait se situer à un niveau encore inférieur en 2021.

Lors de la séance du conseil municipal du 14 décembre 2020, il a été procédé au vote du budget primitif 2021. Malgré les recommandations du Trésor public et de la Chambre régionale des comptes, les comptes à terminaison 8 (comptes dénommés "divers"…) représentent encore, pour certains chapitres budgétaires, plus de 25% des crédits inscrits en prévision.

Le maire de Béziers veut construire un parking en silo sur la place Charles de Gaulle… Ce projet est une absurdité architecturale, écologique et financière :

1 / quand on se veut maire écolo, on privilégie des modes de déplacement "doux" et on abandonne les politiques du "tout-voiture" en centre-ville avec la multiplication des parkings incitant à utiliser la voiture

Lors du conseil municipal du 2 novembre 2020, le maire de Béziers a demandé, une fois encore, d'attribuer des aides directes et indirectes à la SASP Béziers rugby, sans que le moindre compte soit fourni par cette société et ce, malgré les demandes réitérées de différents membres de l'opposition municipale. Quelques rappels. L'attribution d'une subvention à une association ou à une entreprise (200 00 euros alloués lors de la dernière séance du conseil municipal) donne lieu à un contrôle exercé par la collectivité.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.