Extrême droite

Chers amis antiracistes, chers amis antifascistes, chers amis qui êtes amoureux des racines et des branches… Bonjour !
Depuis 2014 et les multiples razzias exercées par le baron noir sur les instances politiques locales (ville, députation, agglomération), la fierté d’être né quelque part est préemptée par l’extrême droite. En quelques années, nous sommes passés de l’affirmation d’une particularité à l’affirmation d’une exclusion.

Voici les chroniques de Visa 34 (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes) avec qui Envie à Béziers est partenaire, consacrées à la vie locale biterroise d'Août 2020.

1er août Le journal municipal de Robert Ménard est un véritable outil de propagande et d’illusion. On croit rêver lorsqu’on lit « Béziers est étonnante. Béziers est surprenante… Béziers nous ébahit et nous rend fiers, en sortant chaque mois ou presque des champions dans toutes les catégories. Cette fois-ci, ce sont de jeunes danseuses de chez nous qui réalisent un incroyable parcours, de l'Opéra de Paris au Bolchoï ! Béziers est, osons le dire, un autre monde, voire le « monde d'après » que les habitants des grandes villes ont besoin de redécouvrir. ».

Le 7 avril 2020 sur France 2, Marine Le Pen énonçait dans un lapsus passé bizarrement inaperçu toute l’ambiguïté du R.N dans la période du confinement : « Nous ne nous sommes pas contentés de critiquer les mauvaises décisions de l’exécutif, nous en avons aussi proposé beaucoup.» Toute la problématique du R.N est dans cette formulation : comment profiter de la situation sans se recroqueviller sur son noyau dur complotiste.

Chers amis antiracistes, chers amis antifascistes, chers amoureux des rebonds capricieux du ballon ovale . . . Bonjour !

Avis aux biterrois qui étaient confinés dans le reste du monde cet été, Béziers, en votre absence, a fait la une de l’actualité, Béziers et plus particulièrement son célèbre club de rugby : l’ASBH.

Au départ comme dans Dallas et son univers impitoyable un magnat du pétrole veut investir ses pétrodollars dans la vigne, l’immobilier et le rugby. Mais pourquoi Béziers ? ? ? ? ? ? . . .s’interroge la presse locale, nationale et internationale, pendant les mois de juin, juillet et août ? ‘’Parce que c’est la plus belle ville du monde’’ répondent la main sur le cœur les investisseurs ! Avec une telle déclaration d’intention les magnats du pétrole ont immédiatement conquis le cœur de la population, Franchement ‘’ des estrangers’’ qui viennent chez vous et qui vous disent que vous êtes les plus beaux, ça ne peut que plaire !

Pourtant le baron noir et les dirigeants du club sont réticents . . .Pourquoi ? Parce que les investisseurs étaient arabes peut être. En Biterre, Samir ça sonne moins bien que JR. Mais pas que . . . Essentiellement parce que nous avons un maire qui est autant farci de contradictions qu’un calamar :

  • Il se réclame partisan inconditionnel de l’union des droites, du capitalisme, de l’économie de marché libre et non faussée,
  • Il veut gentrifier sa ville en virant les pauvres, les gitans et les arabes,
  • Il veut que Béziers redevienne la capitale mondiale de la viticulture,
  • Mais il refuse un investisseur attiré par des vignes à acheter, des appartements à rénover et un club de rugby qui est en vente au prix d’un euro symbolique.

Chers vices présidents et présidentes de la communauté d'agglomération de Béziers Méditerranée, chers conseillers et conseillères, notre dessinateur préféré, Clo pour ne pas le nommer, vous a réservé un de ses dessins d'humour dont il nous fait l'honneur. De quoi est-il question ? De l'extension de la mutuelle dite communale de Béziers à l'agglomération par son nouveau président à compter du 1er septembre. Clo a pastiché l'affiche de promotion de la mutuelle dont vous n'avez pas raté le magnifique graphisme. Il a remplacé Wonder Woman - une effigie pas très biterroise vous me direz- par la figure plus traditionnelle du Grand Méchand Loup qui s'écrit goguenard : "C'est pour mieux te manger mon enfant".

Seules 9 communes, dont Béziers, ayant manifesté leur intérêt pour cette mutuelle, on imagine que les autres ont humé le traquenard. Et comme vous n'avez rien du petit Chaperon rouge, vous avez peut-être subodoré que la publicité faite à cette mutuelle permet d'afficher des préoccupations sociales sans débourser un sou, comme s'en est vanté le maire de Béziers. Vous en conviendrez, l'expression "mutuelle municipale" est abusive, puisqu'il s'agit de faire la promotion d'une mutuelle privée. Dans le même temps la municipalité a instauré cette année par le biais du CCAS (le centre communal d'action social) qui - lui- est bien communal, l'aide sociale au mérite. Un pauvre, pour Robert Ménard, c'est donc quelqu'un qui a démérité.

Chers conseillers, allez visiter le site de Mut'Com la bien-nommée et vous ne serez pas étonnés de vous apercevoir que le public précaire visé sont les seniors, les artisans,les commerçants et les jeunes chômeurs, bien ressemblant à l'électorat ciblé par le maire. Les adhérents de plus de 55 ans peuvent par exemple bénéficier d'une aide de 40 euros pour acheter une licence sportive ou participer à une association culturelle communale. Ne serait-on pas dans la délégation de service sans la nommer ? Mais d'où sort cette mutuelle qui serait si avantageuse ?

Notre ami Clo s’est montré particulièrement inspiré pendant la période du confinement et du déconfinement. Parmi toute sa pertinente production ce dessin évoque les manifestations mondiales en réaction à la mort de George Floyd. Il fait allusion aux centaines de policiers et de soldats de la garde nationale aux USA qui se sont agenouillés en signe de solidarité avec les manifestants. Et aux députés démocrates qui ont déposé le 8 juin une proposition de loi pour réformer la police américaine.

Certains préféreraient qu’on ne fasse pas le lien avec la mort de Mohammed Gabsi à Béziers. Pourtant cette mort est survenue aussi pendant le confinement lors d’une interpellation ici de la police municipale chargée de faire respecter l’arrêté de couvre-feu du maire. Un homme est mort car il était hors de chez lui à 22h30. Et qu’il n’avait pas ses papiers d’identité sur lui.

Chers amis antiracistes et antifascistes, chers amoureux de la paix, de l’amour sur terre et entre hommes et femmes de bonne volonté . . .      

Bonjour !

En février 2019 pour ses vœux à la population biterroise le baron noir lançait un menaçant :    

"2019, mauvaise nouvelle pour les racailles nous allons doubler les caméras de surveillance".

Une première de couverture du torchon municipal, relayée par une campagne d’affichage XXL, qui déclare la guerre au moment où l’on fait des vœux de bonheur et de prospérité. 

C’est à Béziers et nulle part ailleurs.

Chers amis antiracistes et antifascistes, chers amis passionnés des années bissextiles, des bascules du temps et autres galipettes spatio-temporelles,

Bonjour ! Pour une décennie qui affiche une notation de 20 sur 20, franchement ça commence mal !

On appelle « identitaires » les théories de la race, de l'ethnicité, de la nation en tant qu'entité fermée aux autres et aux métissages. La pensée identitaire a conduit dans les années quarante à la notion de « socialisme identitaire ou ethnicisé », issue d'un Waffen SS d'origine française, le national-socialisme. Le mantra de Ménard : « en centre-ville de Béziers, ne sont pas souhaités les Arabes, les Gitans...et les pauvres ».

Fondée en 1990 par des volontaires bénévoles, François, Hélène, Maxime et un prêtre, l'ABCR a rempli bravement jusqu'à ce jour et avec obstination les missions qu'elle s'était fixée :

- aider les étrangers en situation irrégulière, toujours nombreux dans une ville située au croisement des routes de l'Espagne à l'Italie et au nord de la Méditerranée, en face des anciennes colonies françaises, à récupérer leurs droits, à obtenir un titre de séjour selon les voies légales (et on en sait la difficulté puisque cela dépend du bon vouloir de l’État).

Si vous vous posez cette question : faites vous-même votre EVAB TEST ! Dans son livre : "Reconnaître le fascisme" (Editions Grasset 2017 56 pages), l’écrivain Italien Umberto Eco établit une liste de caractéristiques de ce qu’il appelle l’Ur-fascisme. C’est-à-dire le fascisme primitif et éternel. Nous avons listé les 14 archétypes qu’Umberto Eco décrypte dans son livre.

Chers amis antiracistes et antifascistes, chers amis passionnés d’histoire et des grandes batailles : Verdun, Marathon, Leningrad, l’Ebre...Bonjour !

Le propre d’une bataille est d’opposer deux camps irréductibles. En règle générale et sous des prétextes fallacieux, l’un des deux camps veut annexer l’autre.

A Béziers une bataille se déroule depuis plus de 20 ans. C’est la bataille de la Devèze !

Itinéraire d’un gangster politique. Dans les laboratoires de l'extrême droite. Cette rubrique rend compte des attaques menées par l’extrême droite contre les libertés et le vivre ensemble. Pour ce numéro d’EVAB nous allons évoquer les liens entre l’extrême droite et le gangstérisme. Les gangsters et autres pervers ont toujours profité des régimes totalitaires pour exercer leurs penchants.


Paul Touvier est un de ces gangsters. Sa particularité est d’avoir profité de son statut de chef de la milice lyonnaise pour abolir les limites entre activisme, antisémitisme et gangstérisme politique.

VISA est une association intersyndicale composée d’une cinquantaine de structures syndicales qui recense, analyse et dénonce les incursions de l’extrême droite sur le terrain social. VISA se veut un outil d’information et de réflexion afin de lutter collectivement contre l’implantation et l’audience de l ’extrême droite.Concernant la ville de Béziers, plusieurs syndicalistes et citoyens se sont réunis pour créer VISA 34 afin d’étudier les données officielles de la gestion de Robert Ménard. Leur but est de produire un document le plus complet possible pour dénoncer la gestion calamiteuse de notre ville d’ici le début de 2020 afin que les partis, les syndicats, les associations et les citoyens s’en emparent lors des élections municipales. En attendant Evab a décidé de publier régulièrement des bulletins rendant compte de leurs travaux.

Le texte d’une conférence donnée en 1995 par l’écrivain Italien Umberto Eco (mort en 2016) a été réédité en français chez Grasset en 2017 avec comme titre : "Reconnaître le fascisme". Ce petit fascicule de 56 pages vendu 3 euros est d’une brûlante actualité pour tous ceux qui tentent de comprendre le renouveau de l’extrême droite.

par Didier

Dans les laboratoires de l’extrême droite. Cette rubrique rend compte des attaques menées contre les libertés et le vivre ensemble. Pour ce numéro 29 d’EVAB nous partons aux U.S.A à la découverte de l’intelligence artificielle / sécuritaire.

Par Didier

Coluche avait lancé le fameux : «  Pasqua ? un tiers Fernandel, deux tiers Le Pen. », pour caractériser politiquement l’homme à tout faire du gaullisme. Pour caractériser politiquement la dérive de Robert Ménard, ce serait plutôt du moitié / moitié entre l’errance d’un Jacques Doriot et l’opportunisme d’un Pierre Poujade. Il résulte de ce positionnement la tentative de séduction des commerçants biterrois et le recyclage d’ancrages liés à la gauche.

Dans les laboratoires de l’extrême droite. Cette rubrique rend compte des attaques menées par l’extrême droite contre les libertés et le vivre ensemble. Pour ce numéro 28 d’EVAB, nous partons au Brésil, pour un état des lieux de la déferlante évangélique qui vient de porter au pouvoir Jair Bolsonaro.

Par Didier

Le capitalisme s'accommode mal des nomades et des migrants. Il préfère les travailleurs assujettis ou les pauvres ghettoïsés. La phobie des migrants et nomades n'a rien de moderne. Au-delà des agressions contre toutes les diasporas, une communauté : les Tziganes, a été victime de persécutions.

Par Didier,

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.