Jusqu’à très récemment l’image des énergies renouvelables était l’éolienne. En silhouette ou photographiée sur fond de coucher de soleil, la géante résumait l’avenir radieux de l’énergie renouvelable. Aujourd’hui elle semble avoir perdu la côte; alors place aux panneaux photovoltaïques.

Cependant force est de constater qu’en matière d’esthétique avec le panneau on n’y gagne pas vraiment.

Comment faire pour retrouver cette image positive que l’on pouvait avoir avec ces éoliennes sur fond de paysages naturels et ciel bleu ?

Sur les toits des immeubles ou de parking de grandes surfaces ça n’est pas vraiment ça. Et si on dessinait un mouton ? Ou plutôt si on photographiait ces tables noires sur leurs pieds de métal entourés de moutons ?

L’image est bucolique, elle évoque le mariage réussi d’une agriculture paysanne avec la production d’énergie. On la retrouve à la une du Monde, sur Mediapart ou d’autres. Et tant pis si l’agriculteur couvre ses champs de photovoltaïque parce qu’il n’arrive pas à boucler ses fins de mois, le promoteur lui a promis un loyer plus important que ce que son troupeau lui rapporte.

 

Ça tombe bien, en plus le promoteur fait partie du groupe qui possède également l’enseigne de la grande distribution qui lui paye ses moutons si peu cher qu’il ne peut pas en vivre.

 

Dessine-moi un mouton mais un mouton enragé, il va falloir mordre !