v flingues manegeLettre ouverte à Robert Ménard, maire Front national de Béziers, par Gilles Moraton

« Ami : Personne qui de la part d'une autre est l'objet d'un attachement privilégié ».

En personnifiant ainsi un instrument de mort, en le parant des atours de l'amitié, un sentiment réservé aux êtres humains, vous allez à l'encontre de l'idée de sécurité, vous installez l'idée du combat dans les mentalités, vous préparez la population à la guerre.

Car cette image est un appel à la violence légitime.
Elle justifie à l'avance toutes les bavures à venir – qui n'en seront plus puisqu'un « ami » ne veut que votre bien. Elle est un appel à la haine, cette image. Vous voulez choquer, vous voulez qu'on parle de vous dans les médias nationaux, votre immense ego ne peut se satisfaire du silence et pour ce faire, vous n'hésitez pas à faire appel aux instincts les plus bas, à la part sombre des individus, la protection du clan contre l'ennemi. Mais l'ennemi, Robert Ménard, l'ennemi est surtout dans votre tête, vous êtes votre propre ennemi, et le fait que vous ayez reçu le pouvoir du peuple ne vous autorise pas à ramener le peuple dans la préhistoire.


Gilles Moraton

 

flingues1

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.
Plus d'informations Ok