Il y a quelques années, quelques mois même, le maire extrême-droite de Béziers tenait des propos plutôt durs sur Macron et sa politique.
C’était plutôt rassurant.
Même Emmanuelle avait voté contre le macronien passe sanitaire…

Puis Macron parut à Béziers, Robert prétendit que c’était à son invitation.
Ce ne furent que flatteries, courbettes et mamours du maire au grand homme.

Aïe aïe aïe.

Il est vrai que les deux années qui viennent de s’écouler ont été marquées par des mesures sanitaires autoritaires, liberticides et bien mal expliquées, si tant est qu’elles le puissent, le tout dans un mépris total de la population.

Tout ceci a de quoi plaire immensément à l’extrême droite. Emmanuelle a donc très logiquement voté le pass vaccinal.

On peut s’enhardir à penser, tenant compte en plus de la violence exercée par la France à l’encontre des migrants, que Macron tangente Ménard, que Béziers va devenir capitale de la France, et l’extrême-droite la religion majoritaire.

Revenez, Victor Hugo et Jaurès, on est mal !