Le baron noir joue les IZNOGOOD avec la famille LE PEN.

Par Didier

Après avoir courtisé le père LE PEN (livre jamais publié sur le fondateur de la dynastie).
Après avoir courtisé la fille LE PEN (auto-proposition de coaching pour 2017).


Le baron noir courtiserait-il la nièce LE PEN qui vient d’être désignée demoiselle d’honneur des journées fascisantes des 27, 28 et 29 mai 2016 ?
Quand on connait les relations de franche camaraderie qui existent entre membres du clan (les mauvaises langues disent le Ku Klux clan . . .), on peut raisonnablement se demander pourquoi le baron noir s’acoquine à tour de rôle avec toute la famille.

Et si c’était pour son pouvoir, seulement pour son pouvoir ?


Depuis mars 2014 Béziers est bien plus qu’un laboratoire de l’extrême droite, c’est un trampoline d’où le baron noir tente de décrocher le pompon de l’extrême droite. Sa stratégie est une stratégie de contournement et de débordement. Pour les journées fascisantes organisées fin mai, quand ça ne passe pas par le haut (il voulait initialement regrouper toute les forces politiques de l’extrême droite avec ses petits bras musclés), il passe par le bas (il regroupe tous les invités de « Béziers libère la parole… de l’extrême droite »).

N7 les experts


Version officielle : c’est le baron noir en faiseur de roi ou de reine.

Version officieuse : c’est le baron noir qui veut être calife à la place du calife.


Dans la version IZNOGOOD à Béziers, on a droit à toute la panoplie.
La ressemblance psychique avec le côté nerveux et colérique . . .
La ressemblance physique mais sans le turban . . .


Même la mairie bruisse des mêmes intrigues qu’un palais oriental. Des colistiers FN se trainent devant les tribunaux et se menacent de mort. La caution de droite BLAZY a depuis longtemps claqué la porte municipale, la caution de gauche VASSALO vient de démissionner. Des salariés municipaux qui devaient être licenciés sont réintégrés.


Il est difficile de savoir si le côté IZNOGOOD du baron noir est clairement repéré chez les LE PEN. On peut par contre SE CHARGER NOUS-MÊMES de le faire connaître lors des journées fascisantes des 26, 27 et 28 mai à Béziers !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.
Plus d'informations Ok