La politique locale et les saillies médiatiques du couple présidentiel biterrois décryptées pour les nuls et les résistants,

 

  • Nomination : le député RN de la septième circonscription de l’Hérault, Lopez-Liguori, a été nommé président du groupe d’études « Économie, sécurité et souveraineté numérique », à l’Assemblée nationale. On est curieux de voir ce qu’il va faire de la tripotée de logiciels étrangers qui veulent remplacer les logiciels Français de France.

 

  • Retraite : Selon Patricia Mirallès secrétaire d’État aux anciens combattants (et députée de l’Hérault), en 2007, une loi aurait mis fin au non-paiement (depuis 1962) de la retraite des tirailleurs sénégalais qui résidaient dans leur pays. En pleine mobilisation des retraites, 45 ans d’économies ça n’a pas dû creuser le déficit !

 

  • Sauvegarde : au moment où la France se mobilise pour la sauvegarde des retraites, la députée de la sixième circonscription biterroise se mobilise pour celle des véhicules anciens. Elle a en effet la charge de la sauvegarde des vieux véhicules de l’Assemblée nationale. Se mobiliser pour les vieilles bagnoles, plutôt que pour les vieux travailleurs, c’est un choix.

 

  • Populisme : les rencontres en direct entre le maire de Béziers et la population se ressemblent. Après avoir essuyé la colère des riverains du projet Buesa, le maire a subi l’amertume des commerçants du pourtour des allées Paul Riquet. L’annonce de la suppression de 50 places de parking a fait tousser et l’invitation à utiliser le parking Charles de Gaulle n’a pas convaincu. Le maire va commencer à regretter de ne plus défendre ses grandes causes nationales à la télé. Il était moins exposé.

 

  • Rouge et bleu : les couleurs du club de rugby local, le rouge et le bleu, traduisent l’opposition qui existe dans la ville. Avec la première mobilisation de 10 000 personnes sur les retraites, une question se pose. Les « rouges » du biterrois sont-ils en train de reprendre le terrain perdu sur les « bleus Marine » ? Réponse dans les mobilisations à venir.

 

       • Marine nationale : après une période qu'il avait lui-même qualifiée de ''glaciaire'', les relations entre Marine Le Pen et le maire de Béziers semblent se réchauffer. Samedi 21 janvier, 21 stagiaires de la Marine nationale ont été décoré par le              couple présidentiel biterrois. Pour faire bonne mesure ils ont entonné l'hymne colonialiste << Le chant des Africains >>.  

 

Ces commentaires sont issus d’articles récents du quotidien Midi Libre.