La ville de Béziers a décidé, lors de la réunion du conseil municipal du 27 septembre 2021, d’équiper sa police municipale d’une brigade cynophile.

Cette brigade est composée de cinq chiens dont un formé à la détection de stupéfiants, faux billets, armes et munitions : ce dernier pourra intervenir sur réquisition du procureur de la République, en appui des forces de sécurité de l’État pour les assister notamment dans l’exercice de leurs missions de lutte contre les trafics de stupéfiants (dans le cadre de procédures judiciaires ou d’opérations de contrôles d’identité et de véhicules).

Une telle décision appelle deux observations :

- Robert Ménard dépense "sans compter" pour la police municipale
- la police municipale se substitue à la police nationale pour des missions qui relèvent de cette dernière.