Rima Abdul Malak, ministre de la culture a dit au journal Le Monde, qui l’a mis en exergue de l’interview qu’elle lui a accordé : Envoyer une compagnie à l’autre bout de la France pour deux représentations, est-ce que cela a encore du sens sur un plan culturel, économique, écologique ?

On peut s’interroger sur la signification de cette phrase. Si nous voyons les choses depuis Béziers, la Cie Là-Bas théâtre, par exemple, devrait-elle renoncer à jouer une de ses créations à Metz car cela n’aurait pas de sens sur un plan culturel, économique et écologique ?

Dans cette hypothèse quelle est la distance pertinente que peut parcourir la compagnie ? Doit-elle s’interroger quand un directeur de théâtre la contacte, sur le sens écologique de sa réponse : son bilan carbone est-il plus important que la diffusion de ses  mises en scène ? On le voit cela n’est pas très clair.

En fait, il faut lire cette phrase depuis le centre, c’est à dire Paris. Elle veut-dire : doit-on continuer à envoyer la Comédie Française (ou autre institution française) se produire à l’autre bout de la France (on ne sait même pas s’ils ont l’électricité) pour quelques publics éloignés, certes, mais qui, de toute façon le resteront et ce pour des sommes qui seraient bien mieux utilisées dans la capitale.