"... LES PARTENARIATS ÉCONOMIQUES".

En 2014 toujours et dans la même lettre aux biterroises et biterrois intitulée Choisir Béziers. R. Menard indique : "vouloir travailler en collaboration avec tous les partenaires économiques".

Chez les petits chefs de l’extrême droite les notions de collaboration doivent sans doute être comprises dans le sens vichyste ou pétainiste.
Pour se convaincre de la capacité de R. Menard à nouer des collaborations économiques avec des acteurs qui ne lui sont pas inféodés, il suffit de rappeler les déclarations du maire de Béziers.
Pour les Galeries Lafayette : Ginette Moulin l’actionnaire principale est nommément accusée par voie d’affiche municipale de vouloir le malheur de Béziers. Des centaines d’emplois sont alors menacés dans toute la France.
Pour EDF Énergies nouvelles : R. Menard joue l’incendiaire pendant que Agglomération, Département, Région et Caisse des dépôts tentent de faire les pompiers.
R. Menard par voie d’affiche : "200 emplois EDF partiraient à Montpellier, Antoine Cahuzac, pour vous Béziers ça ne compte pas ?".

À la suite de la négociation menée par Agglomération, Département, Région et Caisse des dépôts sans la municipalité, R. Menard lance une nouvelle campagne d’affiche municipale : "200 emplois sauvés ! Notre obstination a payé , Il n’y a pas de fatalité en politique : quand on veut on peut !".

Bilan des courses : EDF Énergies Nouvelles basé à Colombiers va voir son site renforcé pendant que le site du Polygone à Béziers va être fermé.
C’est sans doute ce que le maire de Béziers nomme travailler en collaboration...

Question bête : Penses-tu que le maire de Béziers serait davantage à sa place au cinéma dans des films d’action ? Penses-tu qu’à l’inverse d’Arnold Schwarzenegger R. Menard devrait abandonner la politique pour devenir le Rambo Français ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.
Plus d'informations Ok