Enquête

Robert Ménard qui ne cache plus son idéologie fascisante prône la limitation de l’État de droit et de la place des corps intermédiaires, parmi lesquels il vise plus particulièrement les syndicats.

La décision a longtemps été dissimulée aux conseillers municipaux et ce n'est que de manière incidente qu'elle a été évoquée lors de la réunion du conseil municipal du 6 février 2021 : la municipalité a décidé de supprimer le versement de subventions aux syndicats.

Cette chronique est dédiée aux dessinateurs de presse et à Samuel Paty mort pour avoir fait son métier d’enseignant.

Chers lecteurs, le dessin de Clo qui accompagne ces lignes, fait allusion à la tentative d’expulsion des syndicats de la Bourse du travail par le maire actuel de Béziers. Pour en comprendre toute la portée, faisons un petit retour sur la saga qui oppose les syndicats à la mairie de Béziers depuis 2014.

Encore une fois, la Bourse du Travail de Béziers a été menacée par le maire Ménard. Au-delà de la forte charge symbolique et politique de sa décision initiale d’expulsion des syndicats et d’installation en ces lieux de la police municipale, il est nécessaire de rappeler l’importance des Bourses du Travail dans la construction des luttes collectives et dans la défense des droits des travailleurs, des chômeurs, des précaires. Car, même si cette décision est pour le moment suspendue, il faudra rester vigilant aux attaques qui pourraient mettre de nouveau en péril à la fois le lieu et ce qu’il incarne...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.