Enquête

Roubaix a ceci de commun avec Béziers d'être dans le Top 5 des villes où le taux de pauvreté est le plus élevé. Et qui dit pauvreté dit problème de logement. Notre dossier sur le logement montre combien se loger devient la difficulté majeure de la vie quotidienne pour de plus en plus de familles.

par Robert Martin

Les très timides tentatives d’encadrement des loyers au niveau municipal n’empêcheront pas les hausses annoncées dans le cadre de la révision automatique des baux pour 2019 (plus 1,74 % fin 2018). Dans 9 des 11 plus grandes villes de France, l’augmentation locative dépassera l’augmentation légale de 1,74 %. Parallèlement, les APL (Allocation Personnalisée au Logement) ont seulement augmenté de 0,3 % en début d’année 2019 et leur montant va être à nouveau attaqué par le gouvernement. En matière de logement, donc, rien ne pousse à l’optimisme ! Un rapide tour de France des disparités va rapidement nous convaincre du problème que pose la question du logement dans notre pays.

par Didier

Des dizaines de milliers de personnes qui manifestent pour l’accès au logement dans les grandes villes et contre la hausse du prix des loyers, c’est en ce moment dans les grandes villes allemandes.

Par Didier

Nous rappelons que Béziers est la seconde ville de France pour le record des logements vides, et que des mois ou années sont nécessaires pour avoir accès à un logement social. Or, on voit depuis un an pousser des immeubles d'habitation, tandis qu'on détruit des barres ou îlots à la Devèze, suite prévue au Capnau. La raison invoquée est celle de la rénovation urbaine, pour laquelle, et ça se comprend, Béziers a obtenu de gros financements étatiques, 47 millions d’euros.

par Khan Did

Le mal logement est un problème national mais particulièrement présent à Béziers. L'association Casa Solidaris œuvre pour l'insertion et le logement solidaire en Biterrois. Elle vient apporter sa petite pierre pour tenter, à son niveau, d'améliorer la situation. Entretien avec Marilyne Coulot, sa présidente.
Propos recueillis par Robert Martin lors d' " En Vie à Béziers, l'émission " et retranscrits par Emma.

Pauvres qui venez vous loger à Béziers, vous préférez un logement indécent ou insalubre? Malgré l'indignation dont témoigne la couverture du Journal de Béziers n° 30 de 2016, la situation du logement à Béziers ne s'améliore pas lorsqu'on est pauvre. Il faut dire que le maire avait affirmé « je chasserai du centre-ville les pauvres, les maghrébins et les gitans ». Tous ceux qui y résident par manque de moyens financiers…

par Khan Did

En mai 2019, le mouvement de l’habitat participatif a organisé une rencontre à Montpellier. Cette SCIC (société coopérative d’intérêt collectif), tout en étant accompagnatrice de projets, veut également rendre visible et dynamique le « faire et vivre ensemble ». Certains ont connu la colocation, souvent lors de périodes étudiantes, d’autres plus anciens ont fait des tentatives de vi en communauté, à présent reviennent des envies d’habiter autrement.

Par Emma

La santé économique de Béziers bascule dans les années 1960 au moment où des pans entiers de l’industrie locale ferment ( Fouga, Pidoux, Béteille . . . ).

par Didier

Les 30 et 31 mars 2019, lors des rencontres de l’immobilier biterrois qui réunissaient les professionnels du secteur, Arthur Bories, notaire à Villeneuve les Béziers, a présenté au cinéma le Polygone, le bilan 2018 du marché de l’immobilier. Un bilan 2018 qui contredit l’autosatisfaction municipale.

par Didier

Une petite enquête sur le centre ville de Béziers où nous tentons de partager nos expériences et ressentis du cœur de ville biterrois. Notre idée est de mieux comprendre les enjeux qui entourent cet espace de notre vie quotidienne, devenu un enjeu municipal. Nous avons la joie d'illustrer nos articles avec quelques unes des belles images de l'artiste locale Géraldine Garçon, profitez en bien!

Bilan économique et politique du e-commerce en 2018 : le bilan annuel 2018 du commerce en ligne en France vient d’être publié par la FEVAD (Fédération e-commerce et vente à distance). Ce bilan traduit les changements de comportements en cours ; ils sont loin d’être insignifiants.

Par Didier

Pour un début d’explication...

 Par Didier

Coluche avait lancé le fameux : «  Pasqua ? un tiers Fernandel, deux tiers Le Pen. », pour caractériser politiquement l’homme à tout faire du gaullisme. Pour caractériser politiquement la dérive de Robert Ménard, ce serait plutôt du moitié / moitié entre l’errance d’un Jacques Doriot et l’opportunisme d’un Pierre Poujade. Il résulte de ce positionnement la tentative de séduction des commerçants biterrois et le recyclage d’ancrages liés à la gauche.

Par Didier

La très capitaliste revue Challenges consacre un de ses derniers dossiers aux commerces des centres-villes en France. Dans ce dossier, Challenges décrit une mutation structurelle du capitalisme commercial. Face à cette mutation, une question se pose : le taux de vacance des commerces dans les centres-villes (24,4 % à Béziers en 2015, record national, contre 2 % à Biarritz) est-il un problème global ou un problème local ?

Par Didier

Je rentre à vélo, la nouvelle place Jean Jaurès1 est plongée dans une lumière bleue inquiétante. Ce matin, alors que j'allais me promener au marché aux fleurs, une voix off sortie de nulle part et partout à la fois m'assaille : "Aujourd'hui il fait beau, le ciel est bleu, on est bien, c'est le grand bazar à Béziers "2. L'angoisse, ma ville et ses rues se seraient-elles transformées en un grand supermarché à ciel ouvert ?

Par Nadja

Le taux d’occupation des boutiques du centre-ville est un véritable enjeu électoral pour la municipalité en place, une sorte de vitrine promotionnelle qu’il faut régulièrement décorer.

Par Didier

On ne peut qu'être frappé, parallèlement à la paupérisation du centre-ville, par la détérioration de la situation commerciale. 

Par Khan Did

Béziers a un très beau patrimoine architectural haussmannien, nul ne le conteste, mais on déplore que les aménagements effectués récemment ne donnent aucune respiration et n'aboutissent qu'à plus de minéral.

Par Khan Did

"55 boutiques se sont installées en centre-ville depuis le 1er janvier 2016 (pour seulement 8 fermetures). On peut l'affirmer : c'est du jamais vu à Béziers. 

Par JC

André Menras, biterrois d'origine, est un amoureux passionné du Vietnam. Aujourd'hui retraité de l'Éducation Nationale, c'est un militant atypique qui s'engage aussi pour son pays d'adoption. Il a été l'un des très rares étrangers à recevoir, en 2009, la nationalité vietnamienne, des mains du président Nguyen Minh Triet, pour être resté aux côtés du Vietnam "pendant les périodes les plus difficiles".

Entretien exclusif par Robert Martin pour EVAB et RPH

Cette rubrique, dans les laboratoires de l'extrême droite, rend compte des attaques sociales, syndicales, associatives, citoyennes et politiques menées par l'extrême-droite contre les libertés et le vivre avec.

Par Didier

Tous les beaux esprits, plus ou moins hypocrites qui prétendent concilier « humanité et fermeté » pour « maîtriser » les flux migratoires acceptent l'idée banale que les migrations actuelles ont leur origine dans la misère économique, les violences et les guerres qui en découlent. Et personne n'oublie dans les déclarations publiques de faire référence à la nécessaire aide au développement des pays du Sud pour tarir les flux migratoires vers les pays d'Europe.

Par l'ABCR

Dès juin 2017, 470 associations et collectifs citoyens appelaient le nouveau chef de l'État et son gouvernement à organiser une Conférence nationale sur la politique migratoire de la France. Pour seule réponse, les pouvoirs publics ont développé un discours alliant « humanité et fermeté » et, sur le terrain, des politiques qui ne répondent pas, voire aggravent, la situation des personnes migrantes.

Par JF Gaudoneix 

C'est le récit d'un jeune Pakistanais arrivé en France à l'âge de 15 ans. En 2008, le père de Shammas est tué par son oncle. Shammas, fils de cultivateur et héritier des terres familiales doit alors fuir son village, quitter ses proches. Avec l'aide d'un passeur il passe en Afghanistan, où il trouve une famille d'accueil...

"Que devient un pays, on se le demande, que devient une culture, que devient une langue quand on peut y parler de «délit d'hospitalité», quand l'hospitalité peut devenir, aux yeux de la loi et de ses représentants, un crime ?". Jacques Derrida (1) interpellait ainsi le pouvoir politique lors d'une intervention, en décembre 1996, au théâtre des Amandiers de Vincennes au cours d'une soirée de solidarité avec les "sans-papiers".

Par JC

17 500 personnes ont été internées à Rivesaltes dans les Pyrénées-Orientales entre 1941 et 1942 : 53 % de républicains Espagnols, 40 % de Juifs, 7 % de Tziganes. 2300 Juifs ont été déportés dans les camps de la mort. A partir de 1961 21 000 Harkis y sont regroupés.

Par Didier

Le mercredi 21 février, les agents de l'Office Français de Protection des Réfugiés et des Apatrides ont fait grève suite à un appel intersyndical. Ce jour-là, le projet de loi «pour une immigration maîtrisée et un droit d'asile effectif» était présenté en Conseil des Ministres.

Par MLB

Bonne nouvelle pour les 1300 familles et les 3650 personnes recensées par les restos du cœur cet hiver sur Béziers. Elles pourront se recueillir auprès des deux vierges qui viennent d'être dorées à l'or fin de 24 carats par la municipalité d'extrême droite de Béziers pour fêter Noël.

Par Didier

Poème écrit en centre de rétention, une sorte de prison pour des personnes administrativement inexistantes, des gens avec le mauvais passeport, des hommes privés d'humanité. "Très chers lecteurs, La lampe de mon téléphone éclaire ma sombre chambre...

La Cimade, association de solidarité avec les migrants, les réfugiés et les demandeurs d'asile, a édité plusieurs guides efficaces en matière de migration. L'un s'intitule « petit guide pour conjuguer la migration au féminin ».

Par Emma,

Face au manque d'hébergement pour les demandeurs d'asile, les service jésuite des réfugiés (JRS) propose une hospitalité et un hébergement provisoire et gratuit au sein d'un réseau national de familles, pour une personne dont la demande d'asile est en cours de procédure et qui est laissée à la rue, faute de place dans le Dispositif National d'Accueil. 

Par Emma

Face au projet de loi gouvernemental « Asile et immigration » présenté lors du conseil des ministres du 21 février, plus de 400 organisations nationales s'engagent pour le dénoncer.

Par Emma

« On est chez soi là où on est accepté » : cette phrase du chanteur et guitariste Sixto Rodriguez, connu pour sa chanson « Sugar Man » en 1971, illustre plutôt bien le malaise dans la société française concernant l'accueil des migrants. J'y ajoute une autre citation, celle d'Alain Mabanckou : « la langue est le premier élément d'intégration dans une nation ».

Par Sunzi

Nous distinguerons la notion d'émigration de l'exil.

Par Khan Did

Pourquoi avons-nous peur de l'immigration ? La France a toujours été un pays d'immigration. Les Gaulois eux-mêmes étaient des migrants ! François Héran (ancien directeur de l'Institut National des Études Démographiques) le démontre : une personne sur quatre vivant en France est immigrée ou enfant d'immigré.

Par JF Gaudoneix

Les conditions d'accueil des mineurs isolés étrangers se sont fortement dégradées l'an passé. Envie à Béziers a interrogé la Cimade de Grenoble qui mène une action forte sur cette question.

Propos recueillis par M.R.V.

A l'instar des empereurs romains, le maire de Béziers s'est affublé d'une police municipale qui a tout d'une garde prétorienne. Sa fonction au quotidien est de protéger la personne physique du maire, son appartement, ses déplacements, ses prises de parole.

Par Didier,

La sécurité, ou l'insécurité, est devenue un facteur de recomposition, à droite comme à gauche. On connaissait les prises de position d'un Valls ou d'un Cazeneuve, des Le Pen, on va bientôt connaître celles de Macron.

Par Didier

Ce papier m'a été inspiré par la réflexion à voix haute d'un monsieur en âge d'être grand-père en arrêt devant les délicatissimes affiches municipales sur le TGV, femme horrifiée ligotée aux rails à l'arrivée d'un vétuste TER, femme aux cuisses écartées d'où surgit le désiré TGV, entre autres...

Par Khan Did

Voici maintenant plus de six mois qu'ont démarré et durent les pharaoniques et envahissants travaux supposés transformer, sous les fenêtres de l'appartement du maire, la place Jean Jaurès en jardin du Luxembourg ou des Tuileries.

par Khan Did

« La France s'apprête [...] à connaître une quatrième année de hausse de mortalité sur les routes, une première depuis 1972. » pouvait-on lire dans l'édition de Midi Libre du 12 décembre 2017. En effet, après un minimum de 3 268 morts en 2013, la hausse est continue jusqu'en 2016, avec 3 477 tués.

Par Michel G

Sécurité en santé ou sécurisation des réseaux frontistes? Plus de six mairies frontistes et de nombreuses d'extrême droite apparentée, comme Béziers, ont porté un discours « social » en accueillant une Mutuelle de santé censée procurer une couverture complémentaire des soins médicaux à peu de frais et destinée aux plus démunis.

Par Khan Did

La gestion de la ville de Béziers par Robert Ménard révèle les projets et stratégies politiques de l'extrême-droite. Démembrements des services publics, enseignement abandonné, gestion brutale du personnel, communication démesurée, investissements en chute libre ...mais aussi et surtout, culture au rabais et police au sommet.

Par JC

La tranche d'âge couverte par le vocable "petite enfance" détermine les champs de compétences des différents acteurs publics et parapublics. En effet, plusieurs collectivités, établissements publics et associations ont vocation à intervenir dans le périmètre de la petite enfance.

Par JC

Ex fonction régalienne de l'Etat, la protection de l'enfance voit ses missions évoluer dans le carcan de la marchandisation et de la financiarisation. Pas sûr qu'au final salariés et usagers s'y retrouvent !

par Didier

L'analyse des conditions de vie des enfants à Béziers et dans l'ouest héraultais, dans d'autres articles de ce n° 21 d'Envie à Beziers - analyses qui insistent à juste titre sur la dégradation de ces conditions de vie - pourraient paradoxalement nous conduire à une certaine forme d'optimisme.

par Sunzi

J'en avais entendu parler comme un lieu de sociabilité pour les jeunes parents et leurs petits, un endroit où aller quand on se sent seul ou perdu dans l'aventure d'être parents.

par Nadja

La France a été condamnée cinq fois par la Cour européenne des Droits de l'Homme au sujet de l'enfermement des enfants en rétention. 

par Emma

Pour ce dossier, il est intéressant de voir la façon dont la politique de l'enfance est organisée ou pas dans d'autres pays, et quels en sont les résultats actuels. Il n'est pas question de passer en revue les politiques de tous les pays, mais plutôt de pointer dans certains pays, les particularités de ces politiques.

par JF Gaudoneix

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.
Plus d'informations Ok