Documentaire en 4 épisodes sur les savoirs liés aux plantes médicinales.
 

« Alors que les plantes sont à l’origine d’une grande partie de nos médicaments, elles sont largement délaissées par notre système médical occidental. » Sous ce titre en 3 lettres : PAM (plantes aromatiques et médicinales), les réalisatrices nous livrent les propos de médecins, vétérinaires, naturopathes, herboristes et ethnobotanistes, qui nous appellent à nous réapproprier ces savoirs menacés. Dans ce film, la parole est donnée en Occitanie et au Cap Vert, à des hommes et des femmes qui cultivent la terre, élèvent des animaux, cueillent des plantes. Ces personnes nous parlent de leurs méthodes de soins. Des méthodes souvent ancestrales, confirmées par l’avancée des connaissances scientifiques et enrichies chaque jour de leurs propres observations et expériences. 

—  Épisode 1 « Aux racines de la santé. » —  Épisode 2 « Des savoirs de la terre. » Les usages traditionnels des plantes, à la fois aliments, remèdes et protectrices spirituelles. Pratiques locales de rites et de cueillette  —  Épisode 3 « Savoir se réapproprier les conditions de notre santé »  —  Épisode 4 : Au Cap vert, Adelso et Antonio soignent leurs cultures et leurs chèvres sans pesticides ni antibiotiques de synthèse.

 

Les freins ? Ils sont de 2 sortes :

—  D’ordre philosophique : il faut repenser notre rapport au vivant, s’attacher à maintenir la santé pour fortifier nos défenses immunitaires. (C’est la philosophie de la médecine chinoise et celle de l’Homéopathie.) Ceci s’applique aux soins des animaux, des végétaux et des humains.  

—  D’ordre financier : « Pas assez cher, mon fils ! » (réplique culte d’une publicité pour la Clio, années 90.) Cueillir des plantes, le plus souvent sauvages, pour son usage personnel et les faire sécher ne transite pas par le PIB (produit intérieur brut). Ça ne coûte rien ni ne rapporte rien à personne. C’est là qu’est l’os. 

Actuellement, un grand nombre de laboratoires de produits naturels vendent des « compléments alimentaires » (c’est l’appellation autorisée) efficaces, mais à des tarifs élevés et ces médicaments ne sont pas remboursés. MD

Fr. 2022, réal. Anne Ratsimba et Lola Keraron*. Distrib. www.pamacee.org, Durée : 2 h 20 

  • Lola Keraron, la co-réalisatrice de ce film, vient de rejoindre l’équipe de rédaction de la revue Silence. Elle fait partie des jeunes ingénieurs qui ont appelé à bifurquer, lors de la cérémonie de remise de diplômes AgroParisTech 2022.