En bref

Né des cendres du Bastion Social, Tenesoun a une approche novatrice de la radicalité, entre actions à visage découvert et soutien aux partis institutionnels. Mais le groupuscule aixois reste fidèle à la violence du nationalisme-révolutionnaire.

(Street Press)

 

C’est avec consternation que nous avons pris connaissance des peines infligées aux accuséE dans l’affaire dite du 8-12. TouTEs ont été reconnuEs coupables d’association de malfaiteurs terroristes.

Six personnes seront inscrites au FIJAIT (fichier judiciaire national des auteurs d’infractions terroristes), avec les énormes contraintes que cela entraîne (nombreux contrôles au quotidien, pour sortir du territoire, obligation de prévenir en cas de déménagement, etc. pendant dix ans renouvelable) 

(L'AntiCapitaliste)

Ce 1er janvier, Pôle emploi est devenu France Travail. Derrière le changement de nom se cache plus de contrôle sur les chômeurs. Mais contrôler plus ne fait pas baisser le chômage, défendent les sociologues Jean-Marie Pillon et Luc Sigalo Santos.

Entretien sur Basta!

Bientôt du poisson d’Oman à la criée de Lorient ? Le deuxième port de pêche français s’est associé avec le sultanat pour concevoir et gérer le port de Duqm, situé en mer d’Arabie, et donnant sur l’océan Indien. À terme, ce partenariat pourrait conduire à l’importation de tonnes de poissons et produits de la mer par avion-cargo depuis cette région pour alimenter les étals morbihannais. Un contre-sens pour les pêcheurs bretons et les écologistes, qui voient en ce projet "le symbole d’un développement économique climaticide".

(Novethic)

Cette année, France Info est sur le podium des titres les plus monstrueux et indécents du réveillon. «Les Israéliens se préparent à un réveillon morose» titre le média de service public, ce 31 décembre 2023. Ce reportage commence par : «à Tel-Aviv, l’esprit n’est pas à la fête pour ce passage à l’année 2024».

(Contre Attaque)

Après le Président de la République, venu au secours de Depardieu, c’est donc au tour du « monde de la culture », enfin d’une petite partie (d’un vieux monde qui s’écroule) , de s’exprimer : 55 personnalités qui prétendent laisser la justice faire son travail et s’opposent au « lynchage » du monstre sacré du cinéma français. Lorsqu’on s’en prend à Depardieu, ce serait à l’art que l’on s’en prendrait ! Comme si Depardieu représentait l’art en France. Comme si le statut d’artiste ou le talent justifiait un traitement singulier.

Nous souhaitons avec cette contre-tribune manifester notre désaccord avec cette idée.

Contre-tribune à retrouver sur Cerveaux Non Disponibles

Le Conseil des Sages a rejeté jeudi l'article soutenu par les députés et le gouvernement en faveur du fléchage de l'épargne réglementée gérée par les banques en faveur des industriels de l'armement. Les parlementaires repartent à l'attaque.

(Les Echos)

Nous en avions parlé dans un récent édito

À Lille, le musée des Beaux-arts a fait l'inventaire de ses collections : sur 60 000 œuvres, seules 135 étaient signées par une femme. Alors qu'elles jouissaient d'une certaine notoriété de leur vivant, malgré les embûches qu'on destinait à leur sexe, elles ont été "effacées" après leur mort.

(France Culture)

 

On ne va pas se mentir : l’année a été rude. Entre catastrophes climatiques en cascade, répression violente des militants écologistes, passage en force de projets climaticides et élus sourds aux alertes des scientifiques, il y aurait de quoi être traumatisé par 2023. Pourtant, derrière ces défaites cinglantes se cachent toutefois une myriade de victoires écologistes : victoire des Soulèvements de la Terre contre Darmanin, oursons nés dans les Pyrénées, pesticides interdits... Oui, il y a eu des bonnes nouvelles cette année. 

(Reporterre)

 

Le gouvernement avait jusqu'à minuit, mardi, pour renouveler l'agrément d'Anticor, ce qu'il n'a pas fait. "Nous sommes bien conscients que nos actions contre la corruption agacent profondément le gouvernement", estime l'association.

(France Tv Info)

Le magistrat Édouard Durand, dont le travail a très largement été salué par les associations de victimes et de protection de l’enfance, a été évincé par l’exécutif de ses fonctions de coprésident de la CIIVISE – Commission Indépendante sur l’Inceste et les Violences Sexuelles faites aux Enfants – le 11 décembre dernier, sans explication et sans avoir été prévenu, alors que son bilan était pourtant (soi-disant) salué par la majorité elle-même. 11 membres de l’instance indépendante (sur 19) ont ainsi démissionné suite à l’éviction d’Édouard Durand. Ce dernier, juge des enfants puis aux affaires familiales, notamment coordinateur du premier diplôme universitaire en France consacré aux violences faites aux femmes, avait pris la coprésidence de la CIIVISE dès sa création, en tandem avec Nathalie Mathieu, elle aussi évincée. Retour sur les raisons, par ailleurs inconnues des deux intéressés, qui ont conduit à les virer sans aucune vergogne.

(Frustation)

Presque chaque année autour du 25 décembre, le père Noël apparaît à Gaza et en Cisjordanie et se bat contre la colonisation et l’apartheid.

(Contre Attaque)

Nous, associations, syndicats, membres de la société civile, nous sommes réuni·es mercredi 20 décembre au lendemain du vote de la loi pour “contrôler l’immigration, améliorer l’intégration” face au point de bascule qu’elle constitue pour nos principes républicains comme pour la vie des personnes étrangères et de l’ensemble des habitants de notre pays, salarié·es, travailleuses et travailleurs sociaux, agent·es du service public, bénévoles, universités et entreprises qui seraient confronté·es aux désordres provoqués par cette loi.

(LDH)

75.000 personnes vont passer les fêtes en cellule. De l’autre côté des murs de la prison, leurs familles les attendent. Détenus, anciens détenus et leurs proches racontent à StreetPress le sentiment de solitude à l’approche de Noël.

(Street Press)

Aux États-Unis, Monsanto a été condamnée à verser 857 millions de dollars à sept personnes ayant développé des problèmes de santé après leur exposition à des polluants éternels. Une nouvelle défaite pour le groupe Bayer.

(Reporterre)

L’annonce par la direction du non-renouvellement de CDD au sein du service accueil de jour de l’association a suscité une vague de colère chez les salariés, qui dénonçaient déjà un manque de moyens criant pour réaliser leurs missions. Ils seront en grève ce jeudi 21 décembre.

(Le Poing)

Des centres logistiques aux livreurs de colis, des centaines de milliers d’ouvriers ont entre les mains chaque jour les biens de consommation ou l’équipement nécessaire à faire tourner le pays. Si beaucoup en rêvent, aucune grève d’ampleur n’a pourtant pu enrayer ce flux infini d’objet ou de nourriture. Pourtant, le secteur de la logistique et des transports ne manque pas de raisons pour s’embraser.

(Rapport de Force)

La machine infernale de l’addiction est en marche à partir du moment où la marque use de tous les artifices pour séduire les habitants. Présente sur la totalité des étalages du village et vendue à un prix inférieur à celui des villes, il est aussi facile de se procurer du Coca-Cola que de l’eau.

(La Relève et La Peste)

1,76 million de mètres cubes de déchets radioactifs ont été recensés en 2023, un chiffre amené à croître. De nombreuses incertitudes persistent sur l’avenir de leur gestion.

(Reporterre)

De nouvelles mesures en direction des parents des jeunes fauteurs de troubles ou auteurs de violences et de dégradations avaient été aussi annoncées, sachant que des possibilités de sanctions pénales existent déjà. La secrétaire d’Etat à la famille et à la solidarité vient d’annoncer qu’il serait désormais possible d’imposer aux parents dits « défaillants » des travaux d’intérêt général (TIG) et de nouvelles sanctions financières.

(LDH)

Alors que le génocide en Palestine continue avec près de 18 000 morts dans la bande de Gaza, il faut renforcer la mobilisation.

(Révolution Permanente)

Le rendez-vous lancé il y a quelques semaines par des dizaines d’organisations et luttes locales a donné lieu à une déferlante inédite d’actions contre Lafarge et le monde du béton, en France mais aussi en Suisse et en Belgique.  De Toulouse à Bruxelles, de Corseul à Val-de-Reuil, en passant par Saint Barthélémy d’Anjou, Sainte-Cécile ou Héricourt, par grappes ou par groupes, des dizaines ou des milliers de personnes ont débarqué pile au milieu des centrales, sites et carrières dont les profits tiennent à la perpétuation du ravage environnemental. Un résumé, une synthèse, une vidéo.

(Lundimatin)

Qu’en est-il du coût pour la collectivité de ces manifestations qui dégradent l’espace public, provoquent des heures de travail pour les services publics chargés de remettre en état portails de préfectures et hôtels de région transformés en réserve à purin ? Personne n’en parle, à l’opposé de la couverture médiatique ordinaire des manifestations où la moindre image de trottinette calcinée passe en boucle sur les chaînes d’info en continu.

(Frustation)

Coup de théâtre ce lundi 11 décembre à l’Assemblée. Les députés ont adopté la motion de rejet du projet de loi sur l’immigration. Sur 548 votants, 270 ont voté pour rejeter le texte et 265 contre. Conséquence : l’examen de cette loi est immédiatement interrompu. C’est une énorme claque pour le Ministre qui faisait de cette loi son projet phare, et pour Macron qui voulait asseoir son pouvoir très contesté par une loi bien raciste pour ressouder le bloc de droite derrière lui.

(Contre Attaque)

Depuis deux jours, la campagne d’action contre Lafarge et le monde du béton, appelée par plus de 200 organisations et luttes locales, bat son plein. De Toulouse à Bruxelles, de Corseul à Marseille, en passant par Saint Barthélémy d’Anjou ou Héricourt de nombreuses actions visent ces entreprises dont les profits tiennent à la perpétuation du ravage environnemental. Chaque heure, la carte créée pour recenser les actions voit de nouveaux points apparaître. Chacun de ces points marque la créativité et la solidarité du front contre Lafarge.

(Les Soulèvements de La Terre)

Dans le cadre des «Journées contre le béton», le département du Tarn, dans le sud-ouest, s’est démarqué par son audace. Il faut dire que les réseaux actuellement en lutte contre le projet délirant et destructeur d’autoroute A69 sont nombreux et déterminés.

Par contre, la fête au béton, la convergence  contre Lafarge et son monde, aujourd'hui à Port La Nouvelle, a été interdite par le préfet de l'Aude suite à une demande d'un député RN du même département.

(Contre Attaque)

C'est une victoire sans précédent pour les associations de défense de l'environnement. Sept ans après la construction des éoliennes de Lunas, installées sur le plateau de Bernagues, près de Lodève dans l'Hérault, la cour d'appel de Nîmes ordonne leur démolition et la remise en état du site sous 15 mois.

(France 3)

Lassé par l'incapacité du système international à résoudre la crise climatique et environnementale, le collectif international Scientist Rebellion a organisé, en marge de la COP28, des COP alternatives et citoyennes dans les différents pays où il est implanté. Retour sur cette initiative.

(L'InfoDurable)

Sous la terre toujours plus aride de Montagnac se trouve une nappe phréatique, profonde et étendue. Une ressource précieuse, que la mairie entend vendre à la marque Cristaline.

(Reporterre)

 

Pendant presque un mandat et demi, la caméra du réalisateur Daniel Kupferstein s’est posée à Béziers pour y filmer le règne de l’extrême-droite. Il signe le documentaire “Béziers, l’envers du décor”, qui sera projeté en avant-première au cinéma montpelliérain Le Diagonal le jeudi 7 décembre.

(Entretien sur Le Poing)

En France, ces derniers mois, des attaques gravissimes contre la liberté de la presse se sont multipliées. Aucun de ces faits gravissimes et digne d’un régime autoritaire n’a suscité la moindre réaction collective, ni dans les grands médias et la classe politique. Mais le 3 décembre, Mélenchon a critiqué l’éditorialiste de droite Ruth Elkrief. Et là, c’est le drame absolu. 

(Contre Attaque)

À l’occasion du 40e anniversaire de la « Marche pour l’égalité et contre le racisme », des élus locaux PS, EELV et PCF signent un plaidoyer du président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel, qui appelle à des engagements concrets de l’État pour faire société et respecter la promesse républicaine d’égalité.

(Politis)

 

Gérald Darmanin l’avait annoncé: la Cour européenne des droits de l’homme ne sera pas un obstacle à sa politique migratoire, fondée notamment sur l’amalgame entre étrangers et délinquance. Le mardi 14 novembre 2023, il a mis à exécution ses paroles en expulsant, en parfaite connaissance de cause, une personne dont la Cour européenne des droits de l’homme avait interdit l’éloignement.

(A l'encontre)

Alors que s’ouvre la COP28 à Dubaï, les rapports de force économiques entre grandes puissances sont de plus en plus orientés par les questions énergétiques. Si les compagnies occidentales ont longtemps dominé le marché du pétrole, ce sont désormais les puissances du Golfe et la Chine qui détiennent la majeure partie des ressources, gérées par d’énormes multinationales. Apporter des réponses à la crise climatique et à l’omnipotence des industries fossiles nécessite de comprendre les configurations contemporaines énergétiques et économiques qui opèrent dans ces régions du monde.

(Contretemps)

Au procès des militants contre les mégabassines à Niort (Deux-Sèvres), deux mondes s’opposent. Quand on leur reproche des « violences contre les biens » lors des manifestations, les défenseurs de l’eau répondent « intérêt général ».

(Reporterre)

Pour la première fois de l’histoire de la Vème République, le ministre de la justice Éric Dupond-Moretti, toujours en exercice, comparaissait devant la Cour de justice de la République, pour des faits de prise illégale d’intérêts dans le cadre de ses fonctions.

Sans surprise, le Ministre est relaxé. Mais le motif est rigolo. Pour la Cour de Justice de la République, le délit est «matériellement constitué» mais le ministre n’avait pas l’intention de le commettre !

(Contre Attaque)

Nouvelle action des opposants à l'A69, la future autoroute Castres-Toulouse. Cette fois, elle se déroule sur les réseaux sociaux. Depuis 18h, ce lundi 27 novembre 2023, plusieurs visuels sont diffusés sur les réseaux sociaux pour appeler au boycott des produits dermo-cosmétiques élaborés par le groupe tarnais Pierre Fabre : "Jusqu'au retrait de son soutien à l'autoroute A69 Toulouse-Castres, l'intoxication de la population locale, l'artificialisation des terres agricoles, et l'abattage de milliers d'arbres, je boycotte Pierre Fabre". Les noms des marque des produits fabriqués par le groupe sont cités en dessous du message.

(France 3)

 

Dans le cadre de la négociation de la nouvelle convention d’assurance chômage, le gouvernement a informé que le financement serait assuré par une ponction sur les excédents de l’Unédic en partie réalisés du fait de la moindre indemnisation des demandeurEs d’emploi : 6,7 milliards d’économies prévus en 2027.

(L'Anticapitaliste)

Comme chaque année ou presque, la Ligue des droits de l’Homme de l’Hérault a rédigé ce 22 novembre un référé au tribunal administratif de l’Hérault pour demander l’interdiction de l’installation d’une crèche chrétienne dans la mairie de Béziers, jugée en contradiction avec la loi de 1905 sur la séparation de l’église et de l’État.

(Le Poing)

Depuis le 7 octobre, les Palestiniens employés en Israël se sont vu retirer leurs permis de travailler. Conséquence : le patronat israélien de la construction se retrouve en pénurie de main-d’œuvre et cherche à les remplacer par des travailleurs indiens. Les syndicats indiens s’y opposent fermement.

(Rapport de Force)

Cette décision semble accorder une victoire aux industries génératrices de déchets, cédant aux pressions et aux affirmations infondées. Même après l'affaiblissement initial de la proposition par la commission de l'environnement en octobre, la plénière a porté le coup de grâce aux mesures cruciales nécessaires pour faire face à la crise des déchets d'emballages.

(La Relève et La Peste)

L’Agence de la transition écologique a lancé un spot publicitaire contre la surconsommation. Une campagne validée par Christophe Béchu, mais fortement décriée par des ministres et des commerçants.

(Reporterre)

L’hémisphère sud arrive en été. Depuis le début du mois de novembre, le Brésil subit des chaleurs extrêmes. La région du centre ouest à été la première atteinte, suivie par toutes les autres régions de cet immense pays, qui ont affronté des températures bien au-dessus des normales de saison : jusqu'à 60° de température ressentie.  Chaleur au Nord, Amazone à sec, nombreux incendies, inondations au Sud, le Brésil vit des catastrophes climatiques en série !

(Contre Attaque)

 

En voulant exister encore un tant soit peu, car devenus insignifiants au possible, les sénateurs de la droite et du centre ont une nouvelle fois montré toute l’étendue de leur inhumanité et de leur xénophobie flagrante.

Rappel de  cinq faits primordiaux sur l’Aide Médicale d’État (Frustation)

Avec sa loi « pour le plein-emploi », le gouvernement montre qu’il n’y a pas d’alternative au salariat, soutient le philosophe Aurélien Berlan. De quoi détourner des luttes et des modes de vie anticapitalistes.

(Reporterre)

Eric est animateur au sein de l'association Au Maquis. Cette structure propose de se réapproprier les enjeux liés à l'alimentation grâce à une sécurité sociale de l'alimentation. Une initiative née d'une réflexion commune, avec les habitants du village, pour créer ce qu'ils appellent une démocratie alimentaire.

(L'Info Durable)

Depuis le 7 octobre 2023, un nouveau cycle de violences s’est enclenché sur les territoires d’Israël et de Palestine.

D’abord l’horreur des commandos du Hamas puis la réaction du gouvernement israélien qui frappe indistinctement les populations civiles, force les populations à fuir plus au sud et empêche l’aide humanitaire d’entrer autrement qu’au compte-goutte. Une véritable catastrophe humanitaire est à l’œuvre à Gaza.

(LDH)

Alors que des milliers de Palestiniens ont été tués dans les bombardements israéliens à Gaza depuis le début de la guerre, leurs dernières pensées sont immortalisées en ligne dans des vidéos et des messages. 

(MEE)

« Nous choisissons, dès maintenant, de désobéir » : dans cette tribune, cinq lycéens expliquent pourquoi ils font grève, chaque vendredi depuis mi-octobre, contre l’A69 et tous les projets écocides.

(Reporterre)

Le projet d’autoroute A154 entre Dreux et Chartres, dont les travaux pourraient débuter en 2024, menace plus de 700 hectares de terres agricoles et de forêt. Agriculteurs et populations se mobilisent.

(Reporterre)

Les associations, collectifs, comités, mutuelles, syndicats et forces politiques engagées dans le « Tour de France pour la santé », sont scandalisés, comme de nombreuses organisations, par le vote infamant du Sénat qui, le 7 novembre 2023, a acté la suppression de l’Aide Médicale d’État (AME). Analyse.
(ATTAC

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.